Beverly Ann Byrne Reitsma, de Valoris ; Anne Gauthier Jones, du CSEPR ; Jeanne Charlebois, mairesse de Hawkesbury ; François St. Amour, président des CUPR, Gilles Lahaie, président de Groupe Convex ; Caroline Arcand, directrice général de Groupe Convex ; Martial Levac, conseiller au CSDCEO, Francis Drouin, député fédéral ; John Candie, directeur général de la Société de développement communautaire de Prescott-Russell et Martha Woods de la CFEO.

Programme «Unique et compétent»: le fédéral investit 851 000 $

L’organisme Groupe Convex de Prescott et Russell pourra s’appuyer sur un financement de 851 000 $ du fédéral pour son programme Unique et compétent.

Le député de Glengarry-Prescott-Russell, Francis Drouin, a annoncé, vendredi, l’octroi du montant provenant du programme Connexion compétences, un des volets de la Stratégie emploi jeunesse du gouvernement fédéral. 

« Pour de nombreux jeunes à la recherche d’un emploi, il est difficile d’avoir une première chance. Beaucoup trop souvent, ils se retrouvent dans une impasse, à savoir le manque d’expérience. Les jeunes ont besoin qu’on leur offre la chance de montrer de quoi ils sont capables », a souligné Francis Drouin. 

La subvention, étalée sur trois ans, permettra à une cinquantaine de jeunes de participer au programme Unique et compétent. Lancé à l’automne dernier, ce programme s’adresse au jeune présentant un défi d’employabilité. 

« C’est la plus importante subvention jamais reçue à Groupe Convex, s’est réjoui le président de Groupe Convex, Gilles Lahaie. La subvention permettra d’améliorer les compétences des personnes concernées afin qu’elles puissent accéder au marché du travail avec plus de succès ».  

Le programme de Groupe Convex est rendu possible grâce à un partenariat entre le Centre de service à l’emploi de Prescott et Russell (CSEPR), le Conseil scolaire de district catholique de l’Est ontarien (CSDCEO), le Commission de formation de l’Est ontarien et Valoris pour enfants et adultes de Prescott-Russell. 

« On veut faire vivre à nos jeunes des expériences authentiques, qui les allumeront et leur donneront de l’énergie. Ils seront transformés et ils auront le goût de persévérer », a souligné Martial Levac, conseiller scolaire au CSDCEO. 

Chaque stage sera assorti d’un plan de formation qui sera suivie par le CSDCEO et le CFEO qui, à la fin, reconnaîtront les attestations de réussite. Ces jeunes pourront aussi s’inscrire au CSEPR et recevoir de l’accompagnement pour la recherche d’emploi à la fin du programme pouvant s’échelonner jusqu’à 22 semaines. Les jeunes recevront un salaire et une prime à la fin. 

« Je rencontre souvent des jeunes qui se retrouvent sans emploi et en attente de services. Ce sont des jeunes qui ont beaucoup de potentiel, mais qui ont peut-être besoin d’un peu plus d’appui, de ressources et de temps pour pouvoir acquérir les compétences et intégrer le marché du travail. Avec ce programme, ils auront le temps et l’appui nécessaire », a fait valoir Beverly Ann Byrnes de Valoris.