La présidente de Tourisme Outaouais, Manuela Texeira, accompagnée du directeur général Gilles Picard.

Profonde réflexion à Tourisme Outaouais

Tourisme Outaouais (TO) est présentement en pleine redéfinition, une réflexion qui devrait connaître son dénouement au cours des prochaines semaines et qui pourrait mener à des changements importants au sein de l'organisation, a appris LeDroit.
Plusieurs personnes bien au fait du dossier contactées au cours des derniers jours ont confirmé que l'exercice ne se fait pas sans heurts, qu'il soulève beaucoup de poussière et qu'il pourrait se solder par d'importants changements à la direction générale. Le directeur général actuel de TO, Gilles Picard, en poste depuis 28 ans, pourrait devoir prendre une décision quant à son avenir au sein de l'organisation.
Tous les intervenants contactés ont marché sur des oeufs en abordant la question de l'avenir de M. Picard à Tourisme Outaouais. Les divergences d'opinion entre ce dernier, le conseil d'administration et sa présidente, Manuela Teixiera, concernant la direction que devrait prendre l'organisation ne seraient pas à l'origine de la remise en question à laquelle se livre Tourisme Outaouais.
Toutefois, l'absence de M. Picard pour une durée prolongée, l'automne dernier, jumelée à un retour au travail progressif depuis le début de l'année, compliquerait passablement les choses à l'interne.
En entrevue avec LeDroit, Mme Teixiera n'a pas voulu aborder la question de la direction générale. Elle confirme cependant que l'organisation est actuellement dans une «profonde réflexion» qui sera déterminante pour l'avenir de Tourisme Outaouais. «Nous avons entamé une réflexion afin de faire face aux nouveaux défis que l'industrie touristique doit et devra affronter, a-t-elle affirmé. Le contexte financier actuel, le fait que nous ayons la désignation 'porte d'entrée' et que nous souhaitons réaliser des choses concrètement et rapidement nous poussent à faire cette remise en question. Nous voulons mieux faire les choses et être en mesure de profiter des opportunités qui vont se présenter à
la région.»