Le Droit
La Société de transport de l’Outaouais pourrait être contrainte de sabrer ses services en 2021 si les gouvernements ne lui viennent pas en aide.
La Société de transport de l’Outaouais pourrait être contrainte de sabrer ses services en 2021 si les gouvernements ne lui viennent pas en aide.

Pressions financières dues à la COVID-19 : la STO pourrait sabrer des services en 2021

Charles-Antoine Gagnon
Charles-Antoine Gagnon
Le Droit
La Société de transport de l’Outaouais (STO) pourrait être contrainte de sabrer ses services en 2021 si les gouvernements ne lui viennent pas en aide.