Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, est la personnalité citée le plus régulièrement dans les médias d'Ottawa et Gatineau.

Présence médiatique: Pedneaud-Jobin loin devant

Bien avant le premier ministre canadien Justin Trudeau, et le président désigné Donald Trump, la personnalité la plus médiatisée dans la région en 2016 a été le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin. Ce dernier trône au sommet du palmarès des 200 personnes les plus présentes dans les médias régionaux, selon une analyse faite pour le compte du Droit par la firme CEDROM-Sni, à partir des données compilées par Eureka.cc.
Même son homologue d'Ottawa, Jim Watson, qui se classe 3e derrière Justin Trudeau, ne fait pas le poids devant le maire de Gatineau au chapitre de la présence médiatique. Maxime Pedenaud-Jobin est d'ailleurs deux fois plus présent dans les nouvelles régionales que le premier ministre du Québec, Philippe Couillard (4e) et quatre fois plus que Stéphanie Vallée (8e), ministre responsable de l'Outaouais. De fait, le maire Pedneaud-Jobin s'est retrouvé au centre de 1271 articles publiés par les médias régionaux en 2016, contre 331 pour la ministre Vallée. 
Au palmarès purement local, la ministre de la Justice se classe 4e, derrière l'ancien entraîneur des Olympiques de Gatineau, Benoît Groulx. Ce dernier qui pilote maintenant le Crunch de Syracuse, dans la Ligue américaine de hockey, avait cependant assuré 90 % de sa présence médiatique entre les mois de janvier et juin.
Les députés provinciaux et fédéraux de l'Outaouais sont pratiquement absents du palmarès. Seuls les députés Alexandre Iracà (12e) et Greg Fergus (67e) s'y retrouvent. À Ottawa, il faut attendre jusqu'au 52e rang pour voir apparaître une première députée provinciale, Madeleine Meilleur, qui a quitté la vie politique en juin, tandis que le député fédéral Mauril Bélanger, décédé en août, au 89e rang. Le chef de la police d'Ottawa, Charles Bordeleau, mis régulièrement sur la sellette dans les derniers mois, occupe le 34e rang.  
« Ce n'est pas particulier pour la presse régionale, soutient Monique Perron, bibliothécaire chez CEDROM-Sni et responsable de l'analyse du palmarès. Les médias régionaux font beaucoup de place à ce qui se passe dans les villes, et s'attardent beaucoup aux questions municipales et régionales. C'est normal que les maires Pedneaud-Jobin et Watson sortent haut dans le palmarès. C'est en fait le reflet de la couverture des médias de la région. »
La présence de Donald Trump et Barack Obama dans le haut de ce palmarès s'explique en grande partie par l'impact médiatique qu'a eu la campagne électorale américaine et l'élection de Donald Trump, note Mme Perron. Quant à Justin Trudeau, « il est de toute façon toujours assez bien positionné, on parle beaucoup de lui partout », ajoute-t-elle. La proximité de la région avec le pouvoir fédéral et la couverture locale de certaines visites officielles, comme celle du président mexicain, font aussi grimper la présence médiatique locale du premier ministre canadien.
Sports et politique
Près de 85 % des 200 personnalités les plus médiatisées de la région appartiennent aux domaines sportif et politique. De fait, 43,5 % des noms qui se trouvent dans le palmarès sont du domaine sportif. Plus des trois quarts sont des joueurs de hockey, surtout des Sénateurs d'Ottawa, des Canadiens de Montréal ou des Olympiques de Gatineau.  
La politique (41 %) et les arts et la culture (11 %) complètent essentiellement le tableau. La présence médiatique de personnalités issues du milieu de l'économie, des médias ou de l'éducation est quasi inexistante. « Ce phénomène est assez généralisé dans l'ensemble des médias, rappelle Mme Perron. «Le sport et la politique, on en parle à tous les jours dans les médias», dit-elle.
Des conseillers dans l'ombre du maire
Novembre, qui coïncide avec l'étude du budget à Gatineau, a été le mois le plus occupé médiatiquement de plusieurs élus à la table du conseil, à commencer par le maire Maxime Pedenaud-Jobin et son adversaire à la mairie en 2017, Sylvie Goneau.
La conseillère du district de Bellevue occupe d'ailleurs le deuxième rang des élus gatinois pour l'ampleur de sa présence dans les médias et le 17e dans l'ensemble du palmarès régional. La création du Regroupement des élus municipaux indépendants (RÉMI) pour la démocratie et l'annonce de sa candidature à la mairie ne sont pas étrangères à sa position dans le palmarès. 
Le maire Pedneaud-Jobin prend une place énorme dans le message qui est livré aux médias, jour après jour, si bien que sa présence médiatique en 2016 était équivalente aux résultats combinés des dix conseillers municipaux qui le suivent dans le palmarès. L'éclipse médiatique qu'il provoque n'épargne pas les élus membres de son propre parti, qui sont par ailleurs pratiquement absents du palmarès. Il faut descendre les yeux jusqu'au 124e rang pour y trouver un autre élu d'Action Gatineau, Martin Lajeunesse.
Les conseillers Louise Boudrias (20e), vivement impliquée dans le dossier du train à vapeur ainsi que dans les dossiers de transparence à l'hôtel de ville, Gilles Carpentier (21e), à la tête de la Société de transport de l'Outaouais (STO), et Marc Carrière (26e), un des principaux intervenants dans le présent débat sur les arénas communautaires, ont aussi été bien présents dans les médias régionaux.
Ottawa
À Ottawa, seul le conseiller de Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, s'approche un tant soit peu de la présence médiatique du maire Watson. Le jeune conseiller occupe le 15e rang du palmarès, devant les autres élus municipaux Jeff Leiper (38e), Catherine McKenney (75e) et Diane Deans (81e).