Louise Boudrias, conseillère municipal
Louise Boudrias, conseillère municipal

Pour préparer ses arguments: Boudrias se paie les services de Maxime Tremblay

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
L’ancien conseiller municipal très critique du maire Maxime Pedneaud-Jobin lors du dernier mandat, Maxime Tremblay, a quitté la politique municipale il y a deux ans, mais son opinion compte encore beaucoup pour certains de ses anciens collègues et continue de se frayer un chemin jusqu’à la table du conseil.

Le Droit a appris que la conseillère et candidate pressentie à la mairie en 2021, Louise Boudrias, a payé pour les services de l’ancien conseiller, l’été dernier, afin de se préparer à l’étude du budget 2020. Le rapport biannuel sur les frais de support administratif, technique et de recherche déposé mardi au conseil et dont nous avons obtenu copie révèle que la conseillère s’est fait rembourser une somme de 1049,75 $ par la Ville pour des services identifiés comme du «coaching et gestion de stratégie financière».

La facture datée du 7 juillet 2019 détaille les services reçus par Mme Boudrias de l’ancien conseiller Tremblay. La somme payée a permis à la conseillère de recevoir une «analyse des enjeux et recommandations», ainsi qu’un «accompagnement pour l’élaboration d’arguments, discours et interventions médiatiques».

Mme Boudrias a précisé au Droit que cela faisait partie de sa préparation en prévision du débat budgétaire de novembre. «Il [Maxime Tremblay] m’a aidé à bâtir mon argumentaire en prévision du budget, ainsi que pour faire mes demandes budgétaires», a-t-elle indiqué. La conseillère assure que M. Tremblay qui est devenu un employé de Brigil, le 16 juillet dernier, n’a pas eu accès à de l’information privilégiée ou confidentielle relative à la Ville de Gatineau dans le cadre de ce mandat.

«Maxime a des compétences comme consultant et il a une fine connaissance du budget de la Ville de Gatineau, a souligné Mme Boudrias. Quelques conseillers et moi avions déjà eu recours à ses services il y a un an. On l’avait embauché quelques heures pour regarder le budget municipal. De mémoire il y avait Jean-François LeBlanc, Marc Carrière et Jocelyn Blondin.»

Mme Boudrias affirme qu’elle n’a toujours pas pris sa décision en prévision de la course à la mairie de 2021. «Si je vais à la mairie, il [Maxime Tremblay] ne sera pas dans mon équipe rapprochée en raison de son lien d’emploi avec Brigil. Je ne dis pas que je ne lui parlerai pas régulièrement, on jase souvent ensemble, c’est quelqu’un dont je reconnais les compétences et avec qui je m’entendais très bien au conseil, mais il ne sera pas dans ma garde rapprochée si je vais à la mairie.»