Frédérique Drolet chante une chanson d'opéra à Lise Leroux Charette, pour la fête des Mères.
Frédérique Drolet chante une chanson d'opéra à Lise Leroux Charette, pour la fête des Mères.

Poterie et opéra à domicile pour la fête des Mères [VIDÉO]

Deux sœurs de la région de l’Outaouais ont décidé de mettre à profit leur talent artistique afin d’offrir la possibilité aux gens de célébrer la fête des Mères en ce temps de pandémie.

Marie-Pierre Drolet est céramiste et sa sœur Frédérique est chanteuse d’opéra depuis une quinzaine d’années.

Ensemble, elles ont décidé de lancer une initiative afin de permettre aux gens d’offrir un cadeau à leur mère, malgré les différentes mesures de sécurité mises en place pour contrer la propagation de la COVID-19.

« On a décidé d’offrir la possibilité aux gens d’acheter une tasse en céramique pour leur maman, mais qui sera livrée par ma sœur avec un télégramme chanté, explique Marie-Pierre au bout du fil. Frédérique fait déjà des télégrammes chantés avec sa compagnie Opéra à la carte, mais avec la situation de la pandémie actuellement, les deux on se demandait en tant qu’artiste comment on pouvait se renouveler pour continuer de travailler. J’avais déjà beaucoup de gens qui me contactaient pour acheter de la poterie pour leur mère et donc je lui ai proposé qu’on allie nos efforts pour offrir ce service-là et faire un spécial pour la fête des Mères. »

Frédérique se promène donc de résidence en résidence afin de livrer la poterie, tout en chantant une chanson d’opéra et en respectant la distanciation sociale.

« Depuis jeudi j’ai commencé la livraison et c’est tellement énergisant comme expérience, confie-t-elle. Au début je regardais mon horaire des prochains jours et j’étais un peu découragé, avec tout le voyagement et le froid, je me disais que ça serait épuisant. Mais là, aujourd’hui (vendredi) j’en ai fait 10, je suis partie de Gatineau et là je suis dans le coin du lac Simon et je ne suis pas fatiguée. »

« Pour moi, c’est la manière la plus humaine de chanter de l’opéra et de transmettre mon art et celui de ma sœur, poursuit-elle. Et en plus, je me trouve à être la messagère de l’amour des enfants pour leur mère... c’est vraiment particulier comme expérience ! »

Pour l’instant, le service semble d’ailleurs plus qu’apprécié par les familles, si bien que les sœurs Drolet répéteront l’expérience pour la fête des Pères.

« Les gens sont tellement contents et souvent les enfants ou la famille sont présents à l’extérieur pour l’occasion. Les voisins sortent... c’est vraiment spécial et très sympathique», affirme Frédérique. 


« Je me trouve à être la messagère de l’amour des enfants pour leur mère... c’est vraiment particulier comme expérience ! »
Frédérique Drolet

«Pour la fête des Pères, on offrira un cadeau différent et des chansons plus adaptées aux papas», ajoute Marie-Pierre. 

Les deux sœurs pourraient également décider d’étendre leur service ailleurs au Québec pour le 21 juin.

«On a reçu des demandes à Montréal et à Québec et ailleurs dans la province, souligne Marie-Pierre. On n’y va pas personnellement, mais Frédérique a trouvé des collègues chanteurs qu’elle a embauchés pour aller livrer la tasse et chanter la chanson. Pour ma part, j’envoie les tasses par la poste à ces chanteurs-là. Pour la fête des Pères, on va essayer de s’organiser pour ouvrir le service à plus de destinations au Québec.»