L’obligation de porter le masque dans les espaces publics intérieurs est officiellement entrée en vigueur partout au Québec samedi. À Gatineau, les commerçants se disent prêts à faire respecter cette nouvelle mesure du gouvernement caquiste.
L’obligation de porter le masque dans les espaces publics intérieurs est officiellement entrée en vigueur partout au Québec samedi. À Gatineau, les commerçants se disent prêts à faire respecter cette nouvelle mesure du gouvernement caquiste.

Port du masque obligatoire: les commerçants gatinois prêts à faire respecter les consignes [PHOTOS]

Jean-Simon Milette
Jean-Simon Milette
Le Droit
L’obligation de porter le masque dans les espaces publics intérieurs est officiellement entrée en vigueur partout au Québec samedi. À Gatineau, les commerçants se disent prêts à faire respecter cette nouvelle mesure du gouvernement caquiste.

La nouvelle consigne de santé publique a été mise en place pour contenir la propagation de la COVID-19 et pour empêcher une nouvelle flambée d’infections dans la province.

À LIRE AUSSI : Le port du masque devient la nouvelle norme dans les commerces au Québec

« Je crois que la grande majorité des gens vont se plier aux consignes parce qu’au final, c’est seulement pour circuler dans le restaurant, une fois assis à la table, ils peuvent enlever leur masque », explique la copropriétaire du bistro L’Autre Œil, Martine Boily.

Selon Mme Boily, cette nouvelle restriction gouvernementale peut toutefois devenir synonyme d’une baisse d’achalandage.

« On remarque qu’on a moins de clients qu’à l’habitude à cette heure-ci. Plusieurs personnes vont sur la terrasse et nous disent qu’ils ne vont pas rentrer en dedans, donc ils n’ont pas de masque », poursuit Mme Boily.

Le bistro L’Autre Œil, à Gatineau

« Il faut dire que cet été il y a canicule après canicule, mais les gens demeurent surtout dehors. Certaines personnes demandent à être en dedans, mais la très grande majorité des gens veulent être à l’extérieur. J’ai l’impression qu’il y a beaucoup de gens qui ne sont pas encore à l’aise d’être à l’intérieur. »

Même son de cloche du côté du restaurant Le 303, dans le secteur Hull. Le restaurant permet aux clients sans masque de se procurer de la nourriture, tant que ces derniers demeurent à l’extérieur. 

Le propriétaire du restaurant Le 303, Kevin Majidi

« Ceux qui n’ont pas de masque doivent rester dehors et on les sert par la fenêtre du restaurant. Ceux qui ont des masques sont les bienvenus et peuvent entrer, mais les autres doivent commander et manger dehors », détaille le propriétaire du restaurant, Kevin Majidi. 

Du côté du marché Sol épicerie santé, dans le secteur Aylmer, l’administration remarque que les Gatinois semblaient prêts pour l’entrée en vigueur de cette consigne du gouvernement Legault.

« Tout le monde respecte la consigne du gouvernement. Il y a une personne qui ne portait pas de masque en entrant, bien qu’il en avait un avec lui. Il voulait s’en acheter un autre, car il trouvait le sien inconfortable. On a dû lui dire qu’il mette son masque pour circuler dans le magasin le temps qu’il s’en procure un neuf », souligne le directeur général du commerce, Guy Couture.

Sol épicerie santé, dans le secteur Aylmer

« On a acheté des masques de dépannage, qui ne coûtent presque rien, et on les vend à ceux qui n’ont pas de masque, le temps que tout le monde s’habitue à la nouvelle norme. On sait que tout le monde est conscient de la situation donc ça ne semble pas être un problème », précise M. Couture.

Pour certains commerces de Gatineau, cette mesure des autorités de santé publique permettra entre autres d’uniformiser les règlements qui ne sont pas respectés avec la même rigueur dans tous les établissements.

« On a toujours respecté les consignes du gouvernement. Certains de nos clients étaient fâchés contre nous parce qu’ils nous trouvaient trop sévères. Maintenant cette consigne-là vient un peu uniformiser la situation parce que certains commerces étaient plus souples que d’autres sur les consignes à respecter », fait remarquer Mme Boily. « Il y a des inspecteurs de la CNESST qui vont passer dans les différents commerces, donc j’ose croire que d’ici quelques semaines les règles vont être les mêmes partout. »

Les clients adhèrent à l’idée

Pour ce qui est des clients de ces commerces de Gatineau, ceux qui ont été rencontrés par Le Droit soulignent qu’ils portaient déjà le masque avant l’annonce du gouvernement québécois.

« C’est une bonne chose que ce soit obligatoire, mais ça ne change rien pour moi, je porte déjà le masque depuis le début de la pandémie », indique Gérard Turpin. « Avant je remarquais qu’il y avait peut-être 40 % des gens portaient un masque dans les épiceries, mais maintenant ce sera 100 %. »

Le Gatinois Gérard Turpin

Les Gatinois sondés par Le Droit s’entendent tous pour dire que cette nouvelle consigne est nécessaire afin d’éviter un reconfinement hâtif.

« C’est une période difficile pour tout le monde, on n’a pas envie d’être confinés à nouveau. Il faut aussi penser aux personnes vulnérables qui s’exposent à des complications s’ils contractent le virus », poursuit M. Turpin

« C’est important de porter son masque et de continuer à le porter. Ça va uniformiser les règles non seulement dans la région, mais aussi à la grandeur de la province. Si je porte le masque, ce n’est pas pour me protéger moi, mais pour protéger les gens qui m’entourent. Il faut penser au bien de la collectivité avant tout », affirme de son côté le Gatinois David Boudreau.