Vic Fedeli

Vic Fedeli renonce à la course

TORONTO — Le chef intérimaire du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario n’a pas l’intention de devenir chef permanent de la formation.

Le député Vic Fedeli, qui vient tout juste de prendre la direction temporaire du parti après la démission de Patrick Brown, a déclaré mardi qu’il souhaitait plutôt se consacrer à résoudre les conflits internes et les problèmes au sein du parti d’ici aux prochaines élections provinciales, en juin.

M. Fedeli a affirmé qu’il voulait « éradiquer la pourriture » dans le parti afin que ses candidats puissent amorcer la campagne électorale avec confiance.

Le Parti progressiste-conservateur est plongé dans la tourmente depuis que son chef Patrick Brown a démissionné la semaine dernière, après avoir été visé par des allégations d’inconduite sexuelle rapportées par le réseau CTV. Les allégations n’ont pas été vérifiées de façon indépendante par La Presse canadienne et n’ont pas été examinées par un tribunal. M. Brown a clamé son innocence.

Le caucus souhaitait que le chef intérimaire, Vic Fedeli, mène ses troupes jusqu’aux élections de juin mais l’état-major du parti a annoncé vendredi qu’il y aurait une course à la direction avant le scrutin.

Le député Fedeli avait initialement annoncé son intention de se porter candidat pour devenir chef permanent du parti, avant d’annoncer, mardi, qu’il avait changé d’avis.

Il n’y a qu’un seul candidat déclaré jusqu’à maintenant : l’ex-conseiller municipal torontois Doug Ford, frère du défunt maire de Toronto Rob Ford. Il a annoncé lundi qu’il voulait sauver le parti des « élites » politiques.