La décision de Justin Trudeau d’accroître la capacité de l’oléoduc Kinder Morgan continue de faire réagir. Les membres du Conseil jeunesse du premier ministre ne cachent pas leur déception.

Trudeau critiqué par son Conseil jeunesse sur Trans Mountain

Des membres du Conseil jeunesse du premier ministre Justin Trudeau l’exhortent à renoncer au projet d’oléoduc Trans Mountain, dans l’Ouest canadien.

Seize anciens et actuels membres du Conseil jeunesse, qui compte 21 jeunes Canadiens, ont publié une lettre adressée à M. Trudeau dans laquelle ils expriment leur « déception » face à la décision du gouvernement libéral d’acheter l’entièreté du controversé projet d’oléoduc, pour 4,5 milliards $.

L’accroissement de la capacité de l’oléoduc actuel de Kinder Morgan permettrait de tripler l’acheminement quotidien de pétrole lourd de l’Alberta vers le port de Vancouver, pour exportation vers l’étranger.

La lettre, signée principalement par des membres autochtones du Conseil jeunesse, indique que les jeunes Canadiens ont soutenu M. Trudeau lors des élections fédérales de 2015 en raison notamment de ses promesses sur la réconciliation avec les Autochtones et de son leadership sur les enjeux climatiques.

Les signataires soutiennent que lorsque M. Trudeau a gardé pour lui le ministère de la Jeunesse, il a promis d’écouter et de respecter les préoccupations des jeunes. Or, ils remettent en question aujourd’hui ces engagements du premier ministre, parce que les jeunes n’ont pas été consultés au sujet de l’achat de Trans Mountain, alors que ce sont eux qui subiront les conséquences des changements climatiques.

La lettre précise aussi que le projet d’accroissement de la capacité de l’oléoduc viole les droits des Autochtones et présente des menaces de « dommages irréversibles » sur les côtes de la Colombie-Britannique.

Le Conseil jeunesse du premier ministre est un groupe composé de 21 jeunes Canadiens de toutes les régions et de tous les horizons, « qui fournit des conseils impartiaux » au premier ministre et au gouvernement « sur des enjeux qui revêtent une importance pour les jeunes et pour tous les Canadiens ».