John Tory salue ses partisans après sa victoire à la mairie de Toronto.

Tory réélu à Toronto, Patrick Brown devient maire de Brampton

TORONTO - John Tory a été réélu maire de Toronto.

Le maire sortant a eu largement le dessus sur sa principale rivale, l’ancienne planificatrice urbaine à la ville Jennifer Keesmaat.

Des résultats préliminaires accordaient environ 63 pour cent des voix à M. Tory, et 23 pour cent à Mme Keesmaat.

La course à Toronto, où 242 candidats se disputaient une place au sein du conseil récemment réduit de 47 à 25 membres, a particulièrement attiré l’attention en raison de la querelle entre la Ville et le gouvernement progressiste-conservateur.

Le premier ministre Doug Ford a présenté un projet de loi visant à réduire de moitié la taille du conseil municipal de Toronto après le début de la campagne électorale, ce qui a conduit la ville à entreprendre un recours judiciaire.

Un juge s’est initialement prononcé en faveur de Toronto, mais cette décision a été infirmée par la suite et les élections se sont poursuivies comme le prévoyait Doug Ford.

Au total, les électeurs de plus de 400 communautés ont voté pour leur prochain gouvernement municipal. Des candidats dans 26 municipalités de la province ont été élus par acclamation.

À Toronto, Mme Keesmaat et d’autres détracteurs avaient tenté de présenter M. Tory comme un homme faible et réticent à prendre la défense de la ville après que le premier ministre Doug Ford eut réduit le nombre de sièges au conseil en milieu de course.

M. Tory a rétorqué en affirmant qu’il préférait une approche discrète lui permettant de nouer des relations avec les niveaux supérieurs de gouvernement et de faire avancer les choses.

Il y a quatre ans, M. Tory n’avait remporté que 40 pour cent des suffrages exprimés pour devancer Doug Ford, qui avait fini à la deuxième place, avec 33 pour cent des voix.

Patrick Brown vainqueur dans Brampton

À Brampton, juste au nord-ouest de Toronto, l’ex-chef du Parti progressiste-conservateur, Patrick Brown, l’a emporté dans une course serrée contre la mairesse sortante et ancienne ministre libérale provinciale, Linda Jeffrey.

Au début de l’année, M. Brown a dû démissionner de son poste de chef du parti provincial au coeur d’allégations d’inconduite sexuelle. Il a toujours nié toute mauvaise conduite.

L'ex-chef du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario, Patrick Brown, en compagnie de son épouse, Genevieve Gualtieri.

Un vote prolongé d’une journée dans plusieurs municipalités

Ailleurs en Ontario, des problèmes techniques liés aux systèmes de vote en ligne ont incité un certain nombre de municipalités à prolonger leurs heures de vote, parfois même d’une journée.

La municipalité du Grand Sudbury a déclaré que les résidants seraient en mesure de voter jusqu’à 20 h, mardi, en raison de ce qu’elle a décrit comme un problème de serveur.

Cinq municipalités de l’est de l’Ontario - Laurentian Valley, Pembroke, Petawawa, Renfrew et Whitewater - ont été jusqu’à déclarer une situation d’urgence, ajoutant que le vote serait ouvert pour 24 heures de plus.

Peterborough, Cambridge, Pickering et Kingston figuraient parmi les autres municipalités ayant prolongé les heures de vote, d’une seule heure supplémentaire dans la majorité des cas.

Les résultats tardaient également à venir de London, en Ontario, qui est devenue la première municipalité canadienne à utiliser le scrutin préférentiel lors d’une élection locale - une option qu’aucune autre municipalité n’a choisi d’essayer. Le système permettait aux électeurs de choisir trois candidats par ordre de préférence.