Le chef conservateur, Andrew Scheer

Scheer veut parler à Daniel Jean, après son témoignage devant un comité

Le chef conservateur refuse de rencontrer à huis clos le conseiller à la sécurité nationale du premier ministre tant que Daniel Jean n’offrira pas en comité parlementaire une version «non classifiée» de ses déclarations aux médias lors du voyage de Justin Trudeau en Inde.

Dans une lettre au greffier du Conseil privé, Andrew Scheer explique qu’après ce témoignage devant le comité permanent de la sécurité publique et nationale, il sera disposé à rencontrer en privé M. Jean pour aborder des informations classifiées dans cette affaire.

Les conservateurs se demandent toutefois si les libéraux ne tenteront pas encore d’empêcher Daniel Jean de répéter au comité des Communes ce qu’il avait dit aux journalistes en février dernier concernant l’»affaire Jaspal Atwal».

Cet Indo-Canadien a été condamné en 1986 pour avoir tenté d’assassiner un ministre indien en visite au Canada - un attentat politique dans le cadre de la lutte des sikhs pour leur indépendance. Or, Jaspal Atwal, qui a purgé sa peine, avait été invité à deux réceptions officielles auxquelles devait assister le premier ministre Trudeau en Inde.

Le conseiller Jean a ensuite laissé entendre que cet imbroglio avait pu être orchestré par des membres du gouvernement indien dans le but d’embarrasser le gouvernement Trudeau, soupçonné en Inde de sympathies pour la cause indépendantiste sikhe.

Les libéraux ont offert à M. Scheer un entretien à huis clos avec Daniel Jean sur les détails classifiés de l’affaire, mais les conservateurs ont refusé, en plaidant que le conseiller devrait pouvoir répéter aux députés ce qu’il avait affirmé aux journalistes en février. Les conservateurs estiment que si le gouvernement refuse de laisser parler librement M. Jean au comité, c’est donc que le conseiller aurait transmis des informations classifiées aux journalistes - ce que nie catégoriquement le gouvernement.

Le Bureau du Conseil privé - le «ministère du premier ministre» - a proposé cette semaine un compromis: M. Scheer pourrait s’entretenir en privé avec Daniel Jean, qui témoignera aussi devant le comité des Communes. M. Scheer accepte maintenant de rencontrer M. Jean en privé, mais seulement après la comparution du conseiller devant les députés.