Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, estime que son bilan a été «spectaculaire» lors du dernier mandat. «On n’en est pas là, à mon avis, en Outaouais», a répliqué la députée de Hull, Maryse Gaudreault.

Rien de «spectaculaire» en santé, admet Gaudreault

Alors que le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, estime que son bilan du dernier mandat est « spectaculaire », sa collègue députée de Hull, Maryse Gaudreault, convient qu’un tel adjectif ne peut être accolé à l’évolution du réseau de la santé de l’Outaouais.

Dans une entrevue accordée au quotidien La Presse, M. Barrette a fait valoir qu’il est « incontestable » que son bilan des quatre dernières années est « spectaculaire » et « très positif ».

Est-ce aussi le cas en Outaouais ? « Je crois que c’est très, très positif ce qui se passe en ce moment, et j’aimerais un jour moi aussi pouvoir dire que c’est spectaculaire, mais on n’en est pas là, à mon avis, en Outaouais », laisse tomber la députée de Hull, Maryse Gaudreault.

Cette dernière a déjà fait savoir que la santé sera sa priorité pour la campagne, qui s’amorcera officiellement la semaine prochaine. Elle estime qu’un « changement de cap » a eu lieu au cours du dernier mandat, grâce à « plusieurs projets qui ont vu le jour et qui changent le quotidien des gens et la qualité de vie des gens, ne serait-ce que les 14 000 citoyens qui sont inscrits auprès des médecins de la superclinique [Médigo]. »

Selon la députée de Hull, les différentes initiatives mises en place dans la région ces dernières années « font en sorte que les gens n’ont plus à se tourner vers des cliniques Appletree » sur la rive ontarienne.

Pourtant, les données obtenues le printemps dernier par Le Droit montrent qu’en 2017, la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) a effectué des paiements totalisant 7,2 millions $ pour des services professionnels rendus par des médecins d’Ottawa à des patients de l’Outaouais en dehors d’établissements de santé, soit en cabinet ou ailleurs.

Toujours pour 2017, les résidents de l’Outaouais qui ont consulté des médecins ontariens n’acceptant pas la carte soleil ont dû piger dans leurs poches d’importantes sommes qui ne leur sont remboursées qu’en partie, en fonction des tarifs en vigueur au Québec.

Sur un total de 4,16 millions $ réclamés à la RAMQ pour de tels services l’an dernier, les remboursements ont atteint 2,61 millions $. Les patients ont donc assumé une facture totalisant 1,55 million $, soit 37 % des montants demandés.

Les nombreux rapports de coroners faisant état de décès évitables dans le réseau de la santé de la région et la hausse du nombre de recommandations formulées par le bureau du commissaire aux plaintes du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais révèlent toutefois des situations malheureuses, convient Maryse Gaudreault.

« C’est toujours un drame chaque fois qu’il y a un décès qui aurait pu être évité [...], mais je salue la présence des coroners dans l’écosystème du réseau de la santé, parce qu’ils nous recommandent de meilleures pratiques. »

Alors que le réseau régional doit composer depuis des années avec « une grave pénurie de main-d’oeuvre », Mme Gaudreault reconnaît que « ça met beaucoup de pression sur le personnel », qui doit ainsi vivre « des situations très difficiles ».

Le recrutement est donc au coeur de la solution, estime-t-elle. « Si tout le monde est en place, je suis certaine que le nombre de recommandations va diminuer », dit-elle.

+

FRANÇOIS LEGAULT S'ARRÊTE À GATINEAU DIMANCHE

À quelques jours du déclenchement officiel de la campagne électorale, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) François Legault fera un arrêt en Outaouais dimanche après-midi pour annoncer l’identité des candidats de son parti dans les circonscriptions de Papineau et Pontiac. 

Le point de presse se tiendra au parc Dalton, dans le secteur Gatineau. Rappelons que selon les informations rapportées jeudi par plusieurs médias, c’est l’ex-chef d’antenne de TVA Gatineau-Ottawa et porte-parole de la STO Mathieu Lacombe qui aurait été choisi pour porter les couleurs de la CAQ dans Papineau. 

L’identité du candidat pour affronter le député sortant André Fortin dans Pontiac n’est pas encore connue. 

Après cette annonce, le parti aura complété son équipe de candidats pour la région. 

En date de vendredi, la CAQ avait recruté 100 candidats sur 125, comparativement à 98 pour le PLQ et 81 pour le PQ, selon les sites web des partis. 

Le scrutin provincial aura lieu le 1er octobre.