Le ministre de la Famille et député de Papineau, Mathieu Lacombe, a annoncé que son gouvernement hausserait l’aide aux parents d’enfants handicapés.

Québec bonifie l’aide pour les parents d'enfants handicapés

QUÉBEC — Le gouvernement Legault bonifie l’aide financière versée aux parents qui s’occupent d’enfants lourdement handicapés, après avoir omis cette mesure dans son dernier budget.

Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, a annoncé mardi matin l’investissement de 30 millions $ dans le Supplément pour enfant handicapé nécessitant des soins exceptionnels (SEHNSE). En campagne électorale, le premier ministre François Legault s’était engagé à investir 22 millions $ supplémentaires par année.

De plus, entre 3000 et 4000 parents qui n’étaient auparavant pas admissibles au programme le seront avec l’ajout d’un nouveau palier, selon le ministre.

Retraite Québec, qui est responsable de ce programme, analysera de nouveau des dossiers qui avaient été refusés.

Le gouvernement débloque par ailleurs 7,8 millions $ pour soutenir des parents qui agissent comme proches aidants auprès de leurs enfants.

Lors de la présentation de son premier budget, le gouvernement Legault avait décidé de reporter son engagement d’investir les 22 millions $ promis en campagne afin de mettre de l’ordre dans le programme, adopté par l’ancien gouvernement libéral. Devant la grande déception des familles concernées, le premier ministre avait pris « l’engagement personnel » de verser l’aide « dès que le programme sera prêt ».

« La raison pourquoi ce n’était pas inclus dans le budget, c’est que le programme est complexe et ce que j’ai dit, c’est que même si le programme n’était pas complété, on allait dès cette année remplir cette promesse », a déclaré mardi M. Legault à l’Assemblée nationale.

À plus long terme, le premier ministre s’est engagé à réviser le programme pour réduire l’écart entre les familles d’accueil et les familles biologiques.