Le ministre responsable de l’Outaouais et député de Papineau, Mathieu Lacombe, a accompagné le premier ministre François Legault lors de son passage à Gatineau, vendredi.

Promesses électorales: « Il faut que je livre les résultats », dit Lacombe

Fraîchement nommé ministre de la Famille et responsable de l’Outaouais au sein du gouvernement caquiste de François Legault, Mathieu Lacombe se dit bien conscient des défis qui découlent des engagements pris par son parti en campagne électorale, que ce soit pour la construction d’un nouvel hôpital ou pour l’élargissement de l’autoroute 50. « Il faut que je livre les résultats », dit-il en assurant avoir « l’intention » d’y arriver.

Au lendemain de son assermentation, le député de Papineau âgé de 30 ans a confié vendredi qu’il ne s’attendait pas à atterrir dans le cabinet des ministres. « Ceci dit, c’est un bel honneur, c’est un privilège immense que je prends avec beaucoup d’humilité », a-t-il mentionné en marge de la visite du premier ministre à Gatineau.

Tout en étant ministre de la Famille, Mathieu Lacombe devra lui-même jongler avec ses responsabilités familiales, puisqu’il est père de deux jeunes garçons qui ont attiré bien des regards lors de son assermentation. Un « défi » qu’il entend bien relever avec le soutien de sa conjointe. « Ce n’est pas impossible, il y en a d’autres qui l’ont fait avant », a-t-il mentionné.

Pour l’Outaouais, M. Lacombe estime que « la priorité, dans la région, c’est la santé ». « Il y a des besoins, ça ne se dément pas et ça transcende la politique », a-t-il mentionné.

La Coalition avenir Québec (CAQ) a promis, en campagne électorale, de construire un nouvel hôpital d’au moins 170 lits dans la région d’ici cinq ans, un échéancier nécessitant de « sauter des étapes », avait précisé François Legault.

« On sera prêt à soigner des gens dans cet hôpital-là dans cinq ans, assure encore Mathieu Lacombe. […] Je sais que ça vous surprend, parce qu’on n’est pas habitué à ça et tout le monde est surpris qu’on répète la même chose au lendemain de l’élection, mais on a l’intention de les tenir, nos engagements. »

La CAQ a aussi promis que l’élargissement à quatre voies de l’autoroute 50 se ferait selon « l’échéancier le plus rapide » que pourra déterminer le ministère des Transports, et d’installer entretemps des mesures pour « sécuriser » les portions à deux voies.

« J’ai dit que je voulais être le champion de l’autoroute 50. Là, il faut que je vive avec, a lancé le ministre Lacombe. Il faut que je livre les résultats, donc on a l’intention de les livrer. […] J’ai déjà glissé un mot au ministre des Transports, je lui ai dit que c’était mon nouveau meilleur ami. »

Disponibilité médiatique

L’ex-chef d’antenne de TVA Gatineau-Ottawa et ancien président de la section régionale de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec a fait patienter les médias locaux jusqu’au lendemain de son assermentation pour leur accorder des entrevues. 

Il assure toutefois avoir « un préjugé très favorable envers l’information ». « L’information régionale aussi c’est important pour moi, a-t-il précisé. Mais en même temps, il faut être à Québec pour comprendre comment ça se passe. [Jeudi], c’était assez exceptionnel comme journée. […] C’est difficile de répondre à tout le monde quand il y a plusieurs canaux de communications, mais moi, je suis un ami des médias, je suis un ami des médias régionaux. »