Le candidat de Québec solidaire dans Jean-Talon, Olivier Bolduc, et la députée de Taschereau Catherine Dorion.QS et son candidat ont investi 2068 $ en publicité sur Facebook au cours des 30 derniers jours.

Partielle dans Jean-Talon: QS, le plus dépensier sur Facebook

Québec solidaire est le parti qui a mis le plus d’argent en publicité sur Facebook pour l’élection partielle dans la circonscription de Jean-Talon, qui a lieu lundi, à Québec.

Avec 2068 $ dépensés pour 19 publications, QS et son candidat Olivier Bolduc accaparent 43 % des 4755 $ investis en publicités dans les 30 derniers jours chez Facebook par les quatre partis représentés à l’Assemblée nationale du Québec.

C’est plus que les 1487 $ décaissés par le camp libéral et Gertrude Bourdon pour 26 publications, que les 826 $ de pub achetés par Joëlle Boutin et les caquistes pour 15 publications, ainsi que les 374 $ pour les 25 publications du péquiste Sylvain Barrette et son parti.

Ces totaux de QS et de la CAQ peuvent afficher jusqu’à 99 $ de trop, M. Bolduc et la Commission relève de la CAQ ayant chacun une publicité plus petite ou égale à 100 $ déclarée dans le Rapport de la bibliothèque des publicités politiques de Facebook, disponible en ligne.

Le Soleil a priorisé la période des 30 derniers jours, qui correspond environ au moment de l’annonce officielle de la date du scrutin du 2 décembre par le premier ministre.

Si l’on ne considère que les pages des candidats, le solidaire Bolduc garde le haut du pavé avec 1232 $, alors que la caquiste Boutin se hisse au deuxième rang avec 726 $, devant la libérale Bourdon (664 $) et le péquiste Barrette (374 $), toujours dernier.

Mais les candidats ne travaillent pas seuls. Par exemple, la co-porte-parole et cheffe parlementaire de Québec solidaire, Manon Massé, a investi par le biais de sa page 332 $ pour six publications commanditées sur Facebook seulement dans la dernière semaine. Elle qui n’y avait pas mis un sou depuis que Facebook compile ces données, soit depuis juin. M. Bolduc a aussi concentré les deux tiers (823 $) de ses actions publicitaires sur Facebook dans les sept derniers jours.

Pour les pages de parti, le Parti libéral a mis le plus d’efforts financiers depuis un mois, soit 823 $, contre 504 $ pour QS et 0 $ autant pour la page officielle de la Coalition avenir Québec que celle du Parti québécois.

Chez la CAQ, on diversifie nos sources. Le parti a mis 300 $ en publicité sur Facebook depuis juin, mais le Comité d’action local de la CAQ dans Jean-Talon a aussi acheté trois publicités diffusées en septembre et en octobre pour la somme totale de 103 $. Même si c’était avant le déclenchement de la campagne, difficile de dire que ce comité ne fait pas campagne en faveur de Mme Boutin.

Dépenses globales

Ce qui nous amène aux dépenses globales des quatre clans depuis juin, moment où Facebook a mis en place sa bibliothèque des publicités politiques.

De cet angle, le PLQ est dans une classe à part avec des dépenses publicitaires totalisant 9469 $ payés pour 38 publications émanant de la page officielle du parti. Difficile par contre d’avancer qu’elles ont toutes profité à Mme Bourdon, quand on voit que plusieurs publications de novembre visaient à mousser la participation à son conseil général.

En comparaison, QS est à 2119 $ (5 publications) depuis juin, la CAQ à 300 $ (1) et le PQ à 0 $.

Ce qui n’empêche pas les politiciens de faire de la publicité à l’aide de leur propre page, comme Mme Massé et la libérale Dominique Anglade (2048 $ depuis juin), candidate à la course à la chefferie de son parti. Le chef par intérim du PQ, Pascal Bérubé, et quatre députés caquistes ont aussi été répertoriés comme chacun auteur d’une publicité de 100 $ ou moins sur leur page de député respective.

Les électeurs de la circonscription de Jean-Talon, qui couvre Sainte-Foy et Sillery, ont le choix entre 10 candidats pour remplacer l’ancien ministre libéral et député démissionnaire en août, Sébastien Proulx. Parmi les cinq partis marginaux et un candidat indépendant, le Parti vert du Québec (299 $ pour 2 publications) et le Parti conservateur du Québec (180 $ pour 5 publications) ont aussi investi en publicité sur Facebook dans les 30 derniers jours.