Président de l’Association communautaire de Carlsbad Springs depuis une quinzaine d’années, Denis Labrèche veut devenir la voix des francophones et des résidents du secteur rural de Cumberland à la table du conseil municipal.
Président de l’Association communautaire de Carlsbad Springs depuis une quinzaine d’années, Denis Labrèche veut devenir la voix des francophones et des résidents du secteur rural de Cumberland à la table du conseil municipal.

Partielle dans Cumberland: Denis Labrèche veut défendre le français et la ruralité

Président de l’Association communautaire de Carlsbad Springs depuis une quinzaine d’années, Denis Labrèche veut devenir la voix des francophones et des résidents du secteur rural de Cumberland à la table du conseil municipal.

«Je me présente parce que j’aime aider les gens, soutient M. Labrèche. Je me présente comme un candidat indépendant. Les gens parlent de différents groupes au conseil municipal, comme le “Watson Club” par exemple, mais moi je veux représenter en premier le quartier de Cumberland.»

Denis Labrèche estime que les secteurs ruraux de Cumberland ont été un peu négligés au cours des dernières années et il souhaite leur offrir l’attention qu’ils méritent. Il ne lance toutefois pas la pierre à Stephen Blais qui a été conseiller pendant près de 10 ans.

«Il y a tellement eu de construction dans le secteur d’Orléans, ce n’est pas la faute du conseiller, estime le candidat. Naturellement, l’attention des ressources de son bureau était dirigée davantage vers le secteur urbain du quartier.»

Après son désir de venir en aide à ses concitoyens, Denis Labrèche indique que la francophonie est sa deuxième motivation à se porter candidat à l’élection partielle dans Cumberland.


« J’ai des discussions avec Rogers en tant que président de l’association communautaire depuis le mois d’avril environ. »
Denis Labrèche
Denis Labrèche

Bien qu’il n’ait pas de plainte majeure à formuler contre les services en français de la Ville d’Ottawa, il entend soutenir toute démarche visant à les améliorer. Il insiste également à ce que les débats à l’hôtel de ville se déroulent plus souvent dans la langue de Molière. Il s’engage à prendre la parole en français aussi souvent que possible.

Internet haute vitesse

Depuis qu’il est devenu président de l’Association communautaire de Carlsbad Springs, M. Labrèche travaille à qu’un plus grand nombre de résidents de son secteur aient accès à une connexion Internet haute vitesse résidentielle.

En 2005, le candidat à l’élection partielle raconte avoir réussi à convaincre Rogers d’offrir son service sur les artères principales de Carlsbad Springs, mais que c’est devenu insuffisant depuis en raison du développement résidentiel sur les rues secondaires du secteur.

«J’ai des discussions avec Rogers en tant que président de l’association communautaire depuis le mois d’avril environ», soutient Denis Labrèche.

Si tout se déroule comme prévu, un projet pilote pour Carlsbad Springs devrait être déclenché au cours des prochains mois. M. Labrèche espère que des résultats positifs mèneront à ce qu’un plus grand nombre des secteurs ruraux d’Ottawa aient accès à une connexion Internet haute vitesse, surtout dans le contexte où le télétravail semble devenir une option permanente pour plusieurs travailleurs et où les enfants ont été forcés de suivre leurs classes à distance depuis le début de pandémie de COVID-19.