Le changement à l’hymne national est la culmination des années d’efforts de l’ancien député libéral Mauril Bélanger pour changer les paroles pour une version plus inclusive.

Ottawa ne versera pas de sommes supplémentaires pour promouvoir l’hymne national

Le gouvernement fédéral n’a pas l’intention de verser des sommes additionnelles pour informer les Canadiens des changements aux paroles anglaises de l’«Ô Canada», qui devraient être officialisés dans les prochains jours.

Le nouvel hymne de genre neutre sera inclus dans la réimpression normale du matériel gouvernemental, de sorte qu’il n’y aura aucun coût additionnel, a précisé David Larose, porte-parole de Patrimoine Canada.

Le matériel en ligne sera modifié en premier, et le gouvernement informera ses partenaires afin qu’ils fassent leurs propres révisions, a ajouté le porte-parole.

Le changement à l’hymne national est la culmination des années d’efforts de l’ancien député libéral Mauril Bélanger pour changer les paroles «true patriot love in all thy sons command» (un vrai amour de la patrie anime tous tes fils) pour une version plus inclusive, soit «true patriot love in all of us command» (un vrai amour de la patrie nous anime tous).

M. Bélanger a reçu un diagnostic de sclérose latérale amyotrophique (SLA), aussi connu sous le nom de maladie de Lou Gehrig, après l’élection de 2015. Il est mort deux mois après l’adoption de son projet de loi aux Communes, en juin 2016. Le Sénat a approuvé les nouvelles paroles la semaine dernière.

Il ne reste maintenant qu’à attendre que la gouverneure générale donne au projet de loi la sanction royale, ce qui devrait être fait dans les prochains jours selon la successeure libérale de M. Bélanger dans la circonscription d’Ottawa-Vanier, Mona Fortier.

Mme Fortier a dit lundi que le gouvernement devrait investir dans une campagne d’éducation publique afin de faire la promotion des nouvelles paroles, surtout à l’approche des Jeux d’hiver de Pyeongchang, en Corée du Sud, plus tard cette semaine.

Le Comité olympique canadien a demandé aux athlètes qui participeront aux Jeux d’utiliser les nouvelles paroles.

Le changement ne fait toutefois pas plaisir à tout le monde: le site de droite The Rebel a lancé une pétition visant à «sauver l’«Ô Canada».

Le porte-parole de la Ligue nationale de hockey, Gary Meagher, a indiqué que des ajustements seraient faits lorsque les nouvelles paroles deviendront officielles.

Les paroles de l’«Ô Canada» ont été modifiées à plusieurs occasions, mais jamais depuis 1980, lorsqu’il est devenu l’hymne national officiel.

La musique et les paroles françaises ont été composées en 1880 et l’anglais a suivi 28 ans plus tard.

La modification n’a aucune répercussion sur les paroles de la version française.