Le débat sera animé par Patrice Roy et diffusé en direct le jeudi 13 septembre à 20h sur les ondes de ICI Radio-Canada Télé et ICI RDI, à Télé-Québec et V Télé, sur Radio-Canada.ca, La Presse +, Noovo.ca, La Presse canadienne et les plateformes numériques des journaux Le Devoir, Métro et Les Affaires ainsi que le Huffington Post.

Nouvelle formule au débat des chefs

MONTRÉAL — Moment charnière d'une campagne électorale s'il en est un, le débat des chefs prend une tournure toute populaire cette année, alors qu'un important groupe de médias s'est entendu pour offrir un débat dans une nouvelle formule, où les chefs des principaux partis seront confrontés concrètement aux préoccupations des citoyens de tous les coins du Québec.

Une entente a en effet été conclue avec les représentants des quatre principaux partis en lice soit le Parti libéral du Québec, le Parti québécois, la Coalition avenir Québec et Québec solidaire.

Axé sur les sujets qui préoccupent la population et composé en bonne partie de questions posées par les citoyens de tous les coins du Québec, le débat sera animé par Patrice Roy et diffusé en direct le jeudi 13 septembre à 20h sur les ondes de ICI Radio-Canada Télé et ICI RDI, à Télé-Québec et V Télé, sur Radio-Canada.ca, La Presse +, Noovo.ca, La Presse canadienne et les plateformes numériques des journaux Le Devoir, Métro et Les Affaires ainsi que le Huffington Post.

Il sera accessible gratuitement à toute plateforme ou à tout groupe qui en fera la demande, afin de rejoindre le plus vaste public possible.

Davantage de détails concernant la formule choisie seront annoncés à l'approche de l'événement, mais mentionnons déjà que le débat d'une durée de deux heures se tiendra au Studio 43 de la Maison de Radio-Canada et que toutes les questions seront posées par Patrice Roy et par le public en direct à partir de sources multiples via les stations régionales et les médias sociaux.

«Le débat des chefs constitue un moment clé dans une campagne électorale, a indiqué dans un communiqué Michel Cormier, directeur général de l'information de Radio-Canada. Nous sommes fiers de l'offrir dans une formule qui place le citoyen et ses préoccupations au coeur de cet exercice démocratique essentiel. Nous sommes aussi très heureux de voir qu'un grand nombre de médias ont déjà accepté notre offre pour le diffuser au plus grand nombre de gens possible sur toutes les plateformes. Le regroupement des médias a également l'intention de consulter la population et des groupes de citoyens sur les thèmes du débat.»