Justin Trudeau promet de défendre la Loi canadienne sur la santé.

Mise en garde de Trudeau à Ford

VAUGHAN — Devant les craintes de voir l’Ontario se lancer dans une privatisation accrue des soins de santé, le premier ministre fédéral Justin Trudeau a déclaré que le gouvernement veillera à ce que les provinces respectent la Loi canadienne sur la santé.

Le gouvernement Ford est sur le point de dévoiler des changements radicaux dans son système de santé. Selon le NPD, des documents indiqueraient que l’Ontario a l’intention de donner un rôle accru au secteur privé.

La ministre ontarienne de la Santé, Christine Elliot, a voulu se montrer rassurante en affirmant que son gouvernement ne créera pas un système à deux vitesses permettant aux plus riches de s’offrir plus de services ou d’éviter les listes d’attente.

La Loi canadienne sur la santé empêche la facturation privée des services de santé médicalement nécessaires. Mme Elliott n’a pas exclu que le gouvernement fasse encore plus appel au secteur privé, qui fait déjà partie du système public en Ontario.

Interrogé à ce sujet, M. Trudeau a dit que le gouvernement défendrait toujours ses responsabilités pour protéger la Loi canadienne sur la santé et garantir l’accès universel à un système de santé efficace. « Nous avons agi par le passé lorsque des provinces n’ont pas harmonisé leurs règles sur la Loi canadienne sur la santé et nous veillerons à ce que chaque province respecte les exigences de la loi », a-t-il souligné.