Le candidat du parti conservateur dans Hull-Aylmer, Mike Duggan

Mike Duggan lance officiellement sa campagne avec les conservateurs dans Hull-Aylmer

Le candidat dans la circonscription de Hull-Aylmer et conseiller municipal du district de Deschênes à Gatineau, Mike Duggan, a officiellement lancé sa campagne électorale, samedi après-midi.

Le tout s’est déroulé à son bureau de campagne, sur le boulevard Alexandre-Taché, devant une cinquantaine de citoyens venus lui donner leur appui.

« On est compétitif, lance M. Duggan. Si M. Fergus veut garder sa place, il va falloir qu’il lutte pour. J’ai déjà frappé à environ 4000 portes et le monde semble complètement tanné des libéraux. Il y a plusieurs indécis et ces gens-là veulent voir quelqu’un comme moi, qui est raisonnablement honnête, qui va amener des résultats et qui va donner de la compétition à M. Fergus. »

Pour se faire élire dans cette circonscription libérale, M. Duggan mise sur trois enjeux : le transport régional, la santé de la rivière des Outaouais et le déménagement d’emplois fédéraux à Aylmer.

« En 2017, les libéraux ont annulé le crédit d’impôt non remboursable sur le transport en commun et nous, on veut le remettre, pour encourager les gens à utiliser ce service-là », indique-t-il.

« Je veux aussi amener des emplois à Aylmer, ajoute Mike Duggan. On a une armée de fonctionnaires à Aylmer qui sont piégés sur les routes pendant les heures de pointe parce qu’il n’y a pas de bureaux dans le secteur. Tout est concentré à Hull. On veut éparpiller ça un peu pour que les gens puissent habiter, travailler et vivre à Aylmer. »

Par ailleurs, Mike Duggan précise que c’est pour le « pragmatisme » du parti conservateur, ainsi que pour son « honnêteté », qu’il a décidé de représenter cette bannière fédérale.

« Le parti conservateur fait des promesses qui sont faisables, et qu’il a l’intention de réaliser. On ne fait pas de grandes promesses juste pour séduire l’électorat temporairement, mentionne-t-il. Nous, on n’invente rien ! Pour M. Trudeau, on dirait plutôt que la vérité est quelque chose de malléable. Nous, on veut être intègre en tout temps. »

En 2015, c’est le député libéral Greg Fergus qui avait remporté la circonscription de Hull-Aylmer avec 51 % des voix.