Le conseiller municipal du quartier Deschênes, Mike Duggan, confirme qu'il veut faire le saut en politique fédérale.

Mike Duggan candidat à l’investiture conservatrice dans Hull-Aylmer

Le conseiller municipal Mike Duggan sera candidat à l’investiture conservatrice dans la circonscription de Hull-Aylmer. Ce dernier a confirmé l’information au Droit, mardi matin.

Le parti souhaite une course à l’investiture, mais actuellement aucun autre candidat n’a été annoncé. «Ma candidature est très bien reçue par le parti, c’est très positif, mais je préférerais avoir un opposant à l’investiture pour que les membres puissent choisir le meilleur candidat possible.» Le choix du candidat à l’élection pourrait se faire à la fin du mois de février.

M. Duggan affirme qu’il demeurera conseiller municipal à temps plein pendant la campagne électorale s’il remporte l’investiture. «Je vais assister à toutes mes réunions de conseiller, ce sera ma priorité, dit-il. C’est mon emploi, c’est le rôle pour lequel j’ai été choisi par les électeurs et je vais assumer mes responsabilités.»

De néo-démocrate à conservateur

Les conservateurs n’ont pas une feuille de route très glorieuse dans Hull-Aylmer, reconnaît le politicien qui en est à son deuxième mandat au conseil municipal de Gatineau. «J’ai voté pour le Nouveau parti démocratique (NPD) aux dernières élections fédérales et j’ai été déçu du départ du chef Thomas Mulcair pour qui j’ai beaucoup de respect, note M. Duggan. Mais aujourd’hui, les libéraux sont rendus plus à gauche que le NPD, c’est incroyable et surtout irresponsable ce que font les libéraux. Ils dépensent l’argent des générations futures pour gagner des votes aujourd’hui. Les libéraux ne sont pas capables de gérer le pays. Il faut resserrer les dépenses publiques.»

Pas en faveur d’un train

M. Duggan entend faire du développement régional le coeur de sa plateforme électorale. Il accordera beaucoup d’importance au transport en commun, notamment la mise en place d’un système «plus logique» entre Gatineau et Ottawa. Ce dernier n’est cependant pas chaud à l’idée du projet de train léger défendu par le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin. 

«Le projet que je vais défendre pour le transport dans l’ouest ne devra pas dépasser 1 milliard de dollars, dit-il. Je me suis rallié à la dernière minute pour le projet de train léger, mais je ne suis pas convaincu qu’on a besoin d’un système sur rail qui ne dessert presque pas le secteur de Hull et qui ne touche même pas aux cégeps. Pourquoi vouloir un éléphant blanc comme ça ? On dirait que c’est uniquement pour la gloire en public et pour gagner des élections. Moi je préfère une option plus abordable qui ne nuira pas aux gens qui doivent ou préfèrent utiliser leur voiture.»