En lançant sa campagne, François Legault avait fait miroiter le concept de Maisons des aînés, décrites comme étant de «petites unités de vie, climatisées, de 70 à 130 personnes», avec des «aires de circulation sécuritaires et verdoyantes où il fera bon vivre», avec aussi un «personnel assez nombreux pour avoir le temps de bien s’impliquer avec les résidants».

Maison des aînés: la majorité des 2600 places seront créées en CHSLD

Les personnes âgées qui rêvaient d’avoir un jour leur place dans une Maison des aînés de la Coalition avenir Québec (CAQ) devront patienter. La majorité des places promises par le parti en campagne électorale seront finalement créées en CHSLD.

En lançant sa campagne, François Legault avait fait miroiter le concept de Maisons des aînés, décrites comme étant de «petites unités de vie, climatisées, de 70 à 130 personnes», avec des «aires de circulation sécuritaires et verdoyantes où il fera bon vivre», avec aussi un «personnel assez nombreux pour avoir le temps de bien s’impliquer avec les résidants».

Il avait promis de créer 2600 places dans une trentaine de Maisons des aînés d’ici quatre ans. Il a confirmé jeudi, en réponse à une question du chef libéral intérimaire, Pierre Arcand, qu’à court terme les nouvelles places seront en CHSLD, des centres qu’il avait pourtant qualifiés en campagne d’endroits «que tout le monde redoute».

«Actuellement, ces résidences s’appellent CHSLD. [...] Il peut y avoir des nouvelles places en CHSLD à court terme. Quand le concept va être développé, ce sera des Maisons des aînés, mais pour nos personnes en perte d’autonomie, il y aura, à la fin du mandat, 2600 places de plus», a-t-il déclaré.

Un «tour de passe-passe», a immédiatement dénoncé la porte-parole libérale pour les aînés, Monique Sauvé, qui dit avoir eu une «illumination» en entendant parler le premier ministre, jeudi. «Je me suis dit : ‘‘Ah, voilà la façon dont il va s’y prendre’’», a-t-elle relaté en entrevue téléphonique. La promesse, ce n’est plus 30 Maisons des aînés, mais c’est les 2600 places.»

Depuis une semaine, le gouvernement parle de créer environ 500 places en Maisons des aînés d’ici quatre ans. Les 2100 places restantes seraient donc créées en CHSLD.

Ce revirement de situation est «excessivement navrant et décevant», selon Mme Sauvé, car ce sont les personnes âgées qui perdent au change. En votant pour la CAQ, elles espéraient probablement avoir accès à des «milieux de vie petits et chaleureux», a-t-elle ajouté. «C’est un rêve qui a été promis aux aînés. [...] La réalité est tout autre.»

La députée Sauvé veut également savoir si la ministre des Aînés, Marguerite Blais, compte bel et bien mener «une consultation exhaustive auprès des usagers, du personnel et des architectes» en lien avec les Maisons des aînés. Qu’advient-il de cette consultation? «J’en ai aucune idée», se désole celle qui exhorte la ministre à faire preuve de plus de transparence concernant cet engagement phare.

Pour sa part, le bureau de la ministre Blais se limite à dire que «le concept de Maisons des aînés sera dévoilé prochainement et tous les détails suivront». «L’engagement de la CAQ de créer 2600 places en Maisons des aînés sera respecté», a affirmé l’attachée de presse de la ministre, Marjaurie Côté-Boileau.