Jean-François Lisée et Véronique Hivon

Lisée regrette sa blague sur la moustache de Manon Massé

Le chef du Parti québécois Jean-François Lisée s’est excusé lundi d’avoir blagué sur la moustache de la co-porte-parole de Québec solidaire Manon Massé.

«Je sais que Manon considère que son apparence fait partie de son expression politique. Elle en est fière, elle l’assume. Mais j’ai vu que des gens qui, de toute évidence, ont trouvé que c’était déplacé. Ils ont raison, donc, je m’en excuse», a déclaré M. Lisée à son arrivée l’Assemblée nationale. 

À l’émission La soirée est encore jeune d’ICI Première dimanche, M. Lisée expliquait le nouveau rôle de vice-cheffe de sa collègue Véronique Hivon. Il a par la suite lancé : «en plus, contrairement à Manon, elle n’a pas de moustache».

Sa blague a aussitôt soulevé des huées en studio et l’un des animateurs a par la suite lancé : «C’était drôle il y a six ans de rire de la moustache de Manon Massé».

M. Lisée a réagi rapidement dimanche soir en publiant un statut Facebook. «Je revendique le droit inaliénable à faire, dans des émissions d’humour, des blagues, mêmes plates. Mais j’admets qu’il n’était pas opportun, certainement pour un chef politique, d’évoquer un trait physique qui peut être perçu comme offensant. On ne m’y reprendra plus.»

«Très personnellement, moi la blague, je ne l’ai pas trouvée très drôle. Je trouve que c’est pas très XXIe siècle comme commentaire», a soutenu Gabriel Nadeau-Dubois, aussi coporte-parole de Québec solidaire lundi. Il s’est toutefois gardé d’accepter les excuses de M. Lisée ou de parler au nom de Mme Massé. 

Manon Massé n’était pas à l’Assemblée nationale lundi pour réagir, retenue au chevet de sa mère.