Mathieu Lacombe estime qu'André Fortin fait de la petite politique en «s'attaquant comme ça» à sa famille.

Lieu de résidence: les propos d'André Fortin scandalisent Mathieu Lacombe

L’allusion du député libéral André Fortin au déménagement de Mathieu Lacombe à l’extérieur de l’Outaouais a « levé le cœur » au ministre responsable de la région.

Député de Pontiac à l’Assemblée nationale, M. Fortin a voulu illustrer le faible volume du rapport de l’accompagnateur du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) en mentionnant en chambre, jeudi, que le ministre Lacombe aurait le temps de le lire sur la route entre Québec et « son nouveau domicile ». Il avait été révélé la veille que Mathieu Lacombe a quitté l’Outaouais en novembre pour s’installer à Terrebonne avec sa conjointe et leurs deux enfants, dans le but de se rapprocher de proches pouvant offrir de l’aide à la famille lorsque le gouvernement siège.

À LIRE AUSSI : André Fortin tire à boulets rouges sur la CAQ

En mêlée le presse à sa sortie du Salon bleu, M. Lacombe s’est dit « scandalisé » des propos tenus par André Fortin. « Il a fallu que je me calme parce que je suis vraiment très fâché, notamment du fait qu’il profite de la situation pour attaquer ma famille, a-t-il réagi. [...] M. Fortin a une famille, je pense qu’il comprend bien c’est quoi la réalité d’avoir une famille. M. Fortin est chanceux, sa famille est originaire de l’Outaouais, je pense que sa conjointe a un coup de main. S’attaquer comme ça à ma famille, je ne sais pas si le Parti libéral peut descendre plus bas que ça. »

M. Lacombe en a par la suite rajouté, en entrevue avec Le Droit. « Quand j’ai entendu André Fortin tenir ces propos-là, ça m’a levé le cœur, a-t-il dit. C’est de la petite politique. »

Le ministre responsable de l’Outaouais maintient que le déménagement de sa famille était « la meilleure décision » qu’il pouvait prendre. 

« Je suis présent dans la région autant que si j’y habitais, affirme-t-il. La seule différence, c’est que je ne fais peut-être pas mon épicerie à Buckingham. »

Il assure par ailleurs que s’il sollicite un nouveau mandat aux prochaines élections, ce sera en Outaouais. « Ma région, c’est l’Outaouais, et je n’ai pas du tout l’intention de me faire élire ailleurs », a-t-il mentionné.

Celui qui demeurait dans le secteur Hull jusqu’à l’automne dernier cherche maintenant un pied-à-terre dans sa circonscription de Papineau.

André Fortin s’est pour sa part défendu d’avoir voulu attaquer le ministre caquiste au sujet de son déménagement, en affirmant qu’il l’accusait plutôt de ne pas avoir lu le rapport de l’accompagnateur du CISSSO avant la réunion du conseil des ministres — ce que Mathieu Lacombe a par la suite nié.

« M. Lacombe est tout à fait libre d’habiter où il veut, sa famille est libre de s’établir où elle veut, a déclaré le député de Pontiac. […] S’il semble penser que c’est la meilleure chose pour sa famille, grand bien lui en fasse. »

M. Fortin estime tout de même qu’un élu qui demeure dans sa circonscription, ou « au moins dans sa région », représente « un grand atout ».