Les diverses formations politiques ont été encouragées à exposer ce qu’elles projettent de faire non seulement pour les athlètes se préparant en prévision des prochains Jeux olympiques ou paralympiques, mais aussi pour ceux qui leur succéderont.

Les partis politiques du Québec ont été incités à exposer leurs projets sportifs

MONTRÉAL - À l’approche du déclenchement de la campagne électorale dans la province, les quatre partis représentés à l’Assemblée nationale ont été invités à clarifier leurs intentions par l’Institut national du sport du Québec (INS Québec).

Cette organisation leur a accordé jusqu’à la mi-août pour passer à l’action.

Selon le président-directeur général de l’INS Québec, Gaëtan Robitaille, d’ici là, les diverses formations politiques ont été encouragées à exposer ce qu’elles projettent de faire non seulement pour les athlètes se préparant en prévision des prochains Jeux olympiques ou paralympiques, mais aussi pour ceux qui leur succéderont.

En entrevue téléphonique avec La Presse canadienne, M. Robitaille a soutenu que les libéraux, les péquistes, les caquistes et les solidaires ont été incités notamment à préciser comment ils entendent se positionner en matière de financement du sport de haut calibre.

Il a laissé entendre que pour marquer des points, les différents camps n’auront pas du tout à promettre de verser des sommes astronomiques à son organisation.

Aux yeux de Gaëtan Robitaille, ce qui importe d’abord et avant tout c’est la prévisibilité.

«La première chose ce serait d’être capable de compter sur un financement qui serait stable, qui serait connu pour une période de quatre ans 1/8...3/8. Ça faciliterait le travail de planification et ça permettrait d’offrir de meilleurs services aux athlètes», a-t-il souligné.

Dans un monde idéal, M. Robitaille aimerait également que les partis s’engagent à appuyer l’expansion du programme «Jouez gagnant» qui a été créé pour faire la promotion de la pratique sportive et des saines habitudes de vie de manière générale, mais aussi à contribuer financièrement à l’aménagement d’une aire d’entraînement pluridisciplinaire au Parc olympique, à Montréal ainsi qu’à la mise sur pied d’un site d’information et de vulgarisation portant sur la nutrition.

Les réponses fournies par les formations politiques seront éventuellement dévoilées.

«Les gens des différents partis ont été invités à venir rencontrer la communauté sportive 1/8à tour de rôle3/8 dans les murs de l’INS Québec au Parc olympique pour présenter leurs engagements. Ça devrait se dérouler au début septembre», a indiqué Gaëtan Robitaille.