La discussion devait d’abord avoir lieu en personne à Ottawa, mais elle a été ramenée à une visioconférence puis à une simple conférence téléphonique.

Les ministres de l’Environnement du pays discutent de plastiques

OTTAWA - Les ministres de l’Environnement du pays discutent par téléphone, vendredi, pour tenter de faire progresser une stratégie nationale sur les plastiques, qui mettrait une pression sur les producteurs pour éviter que ces déchets ne se retrouvent dans les sites d’enfouissement et les cours d’eau.

Plusieurs s’attendaient à ce que cet entretien fédéral-provincial soit tendu en raison de l’animosité qui règne actuellement entre la ministre fédérale, Catherine McKenna, et les ministres des provinces qui poursuivent Ottawa devant les tribunaux pour son imposition d’une tarification sur le carbone.

La discussion devait d’abord avoir lieu en personne à Ottawa, mais elle a été ramenée à une visioconférence puis à une simple conférence téléphonique. Les responsables fédéraux expliquent ces changements au programme par des conflits d’horaire et non politiques.

Cet entretien survient également un peu plus d’une semaine avant que la ministre McKenna ne se rende en Pologne pour la réunion annuelle des Nations unies sur l’environnement, qui fait suite à l’accord de Paris de 2015 sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

La 24e conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques («COP24») aura lieu du 2 au 14 décembre à Katowice.

Seize nations européennes ont par ailleurs demandé vendredi à tous les pays de revoir leur plan d’action pour le climat, à la lumière des avertissements alarmants selon lesquels la planète affronterait de graves problèmes si l’on ne réduisait pas de façon plus énergique la quantité de gaz à effet de serre emprisonnés dans l’atmosphère.