Le chef du Parti libéral par intérim, John Fraser

Les libéraux ontariens espèrent obtenir le statut de parti officiel

TORONTO — Le chef intérimaire des libéraux de l’Ontario, pratiquement balayés de la carte lors des élections provinciales il y a dix jours, affirme que le parti devra faire une « introspection » afin de comprendre ce qui a mal tourné.

John Fraser, qui a été nommé chef par intérim la semaine dernière après la démission de Kathleen Wynne, a déclaré lundi qu’il commencerait à reconstruire le parti en consultant d’abord ses membres à la base.

M. Fraser estime que le Parti libéral de l’Ontario devra examiner attentivement les résultats de ce scrutin. Les libéraux, qui détenaient le pouvoir depuis 15 ans, ont consacré 10 millions $ à cette campagne, et ils n’ont fait élire que sept députés dans les 124 circonscriptions.

Le député d’Ottawa espère aussi rencontrer le premier ministre désigné, Doug Ford, afin que le Parti libéral obtienne le statut de parti officiel à l’Assemblée législative - il leur manque un siège pour se qualifier.

Le statut de parti officiel permettrait aux libéraux de financer la recherche et l’embauche de personnel, et leur assurerait un temps de parole à l’Assemblée législative.

Les progressistes-conservateurs ont fait élire 76 députés, les néo-démocrates 40 et les libéraux sept. 

Le Parti vert a fait élire à Guelph son chef, Mike Schreiner, qui est ainsi devenu le premier député de cette formation depuis qu’elle s’est enregistrée officiellement il y a 35 ans.