Le programme de triage a été annoncé l’année dernière après que le gouvernement du Québec et la ville de Toronto eurent exprimé leur inquiétude devant l’afflux de demandeurs d’asile inondant leurs refuges temporaires.

Les libéraux mettent fin au projet de triage des demandeurs d’asile

Les libéraux ont discrètement mis fin à un programme de «triage» qui visait à éloigner les demandeurs d’asile des refuges surpeuplés de Montréal et de Toronto.

Le gouvernement fédéral a déclaré avoir besoin de la participation des provinces pour que ce programme soit pleinement mis en oeuvre - ce qu’il n’a pas réussi à obtenir.

Le programme de triage a été annoncé l’année dernière après que le gouvernement du Québec et la ville de Toronto eurent exprimé leur inquiétude devant l’afflux de demandeurs d’asile inondant leurs refuges temporaires.

La réponse d’Ottawa a été un plan visant à «trier» les migrants qui arrivent, afin de déterminer s’ils seraient disposés à s’installer dans des régions situées à l’extérieur de Montréal ou de Toronto dans l’attente des résultats de leur demande d’asile.

Le gouvernement fédéral a d’abord essayé de travailler avec l’Ontario, mais a déclaré que le gouvernement de Doug Ford n’était pas disposé à participer, obligeant Ottawa à se rendre dans les municipalités pour trouver des solutions de logement.

Marie-Emmanuelle Cadieux, une porte-parole du ministre de la Sécurité frontalière, Bill Blair, a déclaré que le projet avait réussi à relocaliser cinq familles à Chatham-Kent, mais qu’un programme plus important avait besoin du soutien des provinces. Ainsi, le projet pilote est maintenant terminé.