C’est dans la capitale fédérale que la libérale Kathleen Wynne a lancé sa campagne électorale.

Les libéraux lancent leur campagne à Ottawa

« Kathleen, Kathleen, Kathleen » ! C’est sous les applaudissements des militants et des membres de son équipe que la chef du Parti libéral de l’Ontario Kathleen Wynne a fait son entrée à l’espace événementiel allsaints, à Ottawa, à l’occasion de son premier rassemblement électoral, mercredi soir.

Des centaines de personnes, militants, bénévoles et membres de l’équipe Wynne se sont déplacés afin de venir appuyer leur chef lors du premier jour officiel de campagne électorale en Ontario.

Mme Wynne, était entourée de son équipe de candidats régionaux, notamment Natalie Des Rosiers (Ottawa-Vanier), John Fraser (Ottawa-Sud), Yasir Naqvi (Ottawa-Centre), Marie-France Lalonde (Orléans) et Bob Chiarelli (Ottawa-Ouest-Nepean).

Mme Wynne a profité de cette rencontre avec les électeurs afin de leur faire part de ses valeurs et de ce que son gouvernement a accompli depuis qu’elle est en poste.

« J’ai repensé à pourquoi je faisais de la politique et c’est pour une question de valeurs. Il faut se lever pour aider les gens avec les choses qu’ils ne peuvent accomplir seuls et c’est ce qui me fait faire de la politique depuis tant d’années », a-t-elle souligné en entrée de jeu.

« Lorsque je suis arrivée au pouvoir, j’ai pris l’engagement envers les gens de l’Ontario que nous allions développer cette province et c’est ce que nous avons fait depuis. Ensemble, nous avons financé nos hôpitaux, le Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO), l’Hôpital d’Ottawa et le train léger », a-t-elle lancé sous les cris d’encouragement de ses supporters.

La chef libérale a aussi profité de l’occasion pour lancer quelques flèches à l’endroit de son adversaire Doug Ford, le chef du Parti progressiste-conservateur.

« En tant que libéraux, nous savons que pour avoir une société forte, nous devons avoir des bases solides, soit une économie en croissance et un faible taux de chômage, mais il faut aussi supporter et prendre en charge la population ».

« Ce que Doug Ford dit, c’est que nous pouvons réduire nos impôts et nous assurer que les riches réussissent très très bien sans avoir besoin de se soucier du reste, a dénoncé Mme Wynne. Il dit aussi que nous n’avons pas besoin de lutter contre le réchauffement climatique puisqu’il va se régler par lui-même ».

Après avoir adressé son discours d’une dizaine de minutes, et ce, presque uniquement en anglais, Mme Wynne et son équipe en ont profité pour serrer la main des militants sur place et prendre des photos avec eux.

Aucune période de questions n’a été allouée aux médias, un peu comme l’avait fait M.Ford, lors de son passage à Ottawa en avril dernier.

Interrogé par Le Droit à savoir pourquoi il allait voter pour Kathleen Wynne plutôt que pour Doug Ford ou la chef du Parti néo-démocrate Andrea Horwath, un militant bénévole a souligné son appui pour les libéraux, notamment à cause des propos controversés tenus par M. Ford, mais aussi pour le travail accompli par la députée sortante d’Ottawa-Vanier, Natalie Des Rosiers.

« Doug Ford me fait penser à Donald Trump, aux États-Unis, a-t-il lancé. Wynne, elle, fait du bon boulot, mais elle n’est pas seule. Elle est bien entourée avec des gens comme Natalie Des Rosiers », a confié Bernard Racine.

Kathleen Wynne est au pouvoir depuis 2013, alors que les libéraux dirigent la province depuis 15 ans.

Manifestation
Plusieurs chauffeurs d’autobus scolaires se sont présentés, pancartes à la main, devant l’édifice de l’espace événementiel allsaints, une trentaine de minutes avant le début de l’événement, pour faire part de leurs inquiétudes avec un gouvernement libéral au pouvoir.

Plusieurs chauffeurs d’autobus scolaires se sont présentés devant l’édifice de l’espace événementiel allsaints, pancartes à la main.

Plus d’une dizaine d’autobus scolaires ont défilé devant le lieu de rassemblement en signe de manifestation.

Sur les pancartes, on pouvait entre autres lire le slogan suivant : « School Bussing is a No Wynne situation », référant au fait que, selon les manifestants, les « politiques libérales tuent les petits opérateurs d’autobus ».

DOUG FORD DANS LA CAPITALE FÉDÉRALE
Le chef progressiste-conservateur Doug Ford était lui aussi de passage dans la région ce mercredi afin de rencontrer des militants.

Aux alentours de 15 h, M. Ford a rencontré les électeurs de Carp, au sud-ouest d’Ottawa, dans un petit café, accompagné de la candidate dans Kanata-Carleton Merrilee Fullerton.

Doug Ford a rencontré les électeurs de Carp, au sud-ouest d’Ottawa.

Un peu plus tard en soirée, le chef progressiste-conservateur a tenu un rassemblement électoral à Renfrew, au sud de la capitale nationale.