Les conservateurs soutiennent que le premier ministre Justin Trudeau prend trop de « journées personnelles ».

Les « journées personnelles » de Justin Trudeau dans le viseur des conservateurs

Les conservateurs trouvent que Justin Trudeau prend beaucoup de vacances.

La formation politique a lancé une offensive afin d’attirer l’attention sur les « journées personnelles » que prend le premier ministre canadien.

Un site web appelé « estcequejustintrudeauestenvacances.ca » — autorisé par l’agent principal du Parti conservateur du Canada — a été créé à cette fin, dans les deux langues officielles.

Le site en question nous apprend ainsi que oui, Justin Trudeau est en congé mardi.

On y retrouve également un carnet des périples internationaux du premier ministre, dont son « voyage catastrophique » en Inde, ainsi que son escale sur l’île privée de l’Aga Khan, laquelle lui a valu un sévère blâme de la commissaire aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Y sont aussi consignés le « Deuxième voyage de Trudeau à Davos ! » de janvier 2018 et cette participation au « Camps (sic) d’été pour milliardaires » (une conférence organisée par la firme d’investissement new-yorkaise Allen & Company) de Sun Valley, en Idaho, en juillet 2016.

Au Parti conservateur, on s’est défendu, mardi, de se livrer à des attaques personnelles à l’endroit de Justin Trudeau.

« Absolument pas. (...) Ce n’est pas la vie personnelle, c’est son agenda public où lui prend ces moments-là de congé — je vais mettre ça entre guillemets », a tranché l’attachée de presse du parti pour le Québec, Catherine Major, en entrevue téléphonique.

« Un premier ministre a le droit de prendre des vacances, mais beaucoup, beaucoup de congés personnels dont on n’a pas de détails, pendant des moments où il (...) devrait peut-être être en train de travailler pour les Canadiens, c’est plus ça qu’on veut illustrer », a-t-elle ajouté.

Au moment de publier ces lignes, Mme Major n’était pas en mesure de dire combien de jours de congé le chef conservateur Andrew Scheer avait pris depuis le début de l’année.

Elle n’a pas voulu dire si les conservateurs continueraient à déployer leur offensive sur les « journées personnelles » du premier ministre dans les prochaines semaines et les prochains mois.

Peu auparavant, le Parti conservateur avait néanmoins légèrement battu en retraite.

La formation a en effet supprimé un gazouillis qui avait été publié lundi sur son compte Twitter officiel et dans lequel on pouvait lire « Justin Trudeau prend une autre journée personnelle aujourd’hui ».

Le message était un commentaire associé à un « retweet » d’un autre compte : celui qui menait au site « estcequejustintrudeauestenvacances.ca ».

Le directeur adjoint des communications du premier ministre, Cameron Ahmad, n’a pas voulu dire si cette attaque sur les journées personnelles de Justin Trudeau représentait à son avis une attaque personnelle.

« Je ne vais pas qualifier cette attaque-là, mais ils ont une tendance générale de faire des attaques personnelles », a-t-il offert en entrevue téléphonique.

Le bureau du premier ministre envoie quotidiennement l’horaire des activités de Justin Trudeau. Les journées identifiées comme étant « personnelles » sont des journées de congé.

Il s’agit là d’une pratique implantée « par désir d’être transparent avec les Canadiens et les journalistes » que l’ancien premier ministre conservateur, Stephen Harper, n’a jamais eue, a souligné M. Ahmad.

Et ce sont des renseignements que ne dévoile pas le chef Andrew Scheer, a-t-il ajouté : « Il ne publie pas d’itinéraire quotidien, à ce que je sache. Donc il faudrait demander (au parti) ce qu’il fait, parce qu’on ne le sait pas ».

Au Parti conservateur, l’attachée de presse Catherine Major avait au préalable dit à La Presse canadienne qu’elle ne savait pas s’il était de « tradition que les chefs d’opposition publient un agenda public ».

Elle n’a pas voulu dire si Andrew Scheer publierait son itinéraire quotidien s’il était élu premier ministre, transmettant la question au bureau du leader de l’opposition officielle. La question est demeurée sans réponse.