Maxime Bernier a déclaré qu’il aimerait récolter 3,5 millions $ avant les élections générales de cet automne.

Les finances du Parti populaire se portent très bien

Les finances du plus récent parti politique national du Canada se portent très bien.

Le Parti populaire du Canada s’est officiellement enregistré auprès d’Élections Canada vendredi matin, ce qui lui permet de commencer à émettre des reçus aux fins de l’impôt pour des dons.

Le parti a engrangé plus de 300 000 $ dans les heures qui ont suivi.

Le porte-parole du parti, Martin Masse, a déclaré que cela porterait la collecte de fonds à près d’un million de dollars depuis que Maxime Bernier a annoncé qu’il quittait les conservateurs pour créer son propre parti à la fin du mois d’août.

M. Masse estime que cela devrait faire taire ceux qui prétendent que le Parti populaire est l’affaire d’un seul homme avec très peu de soutien réel.

Le parti a obtenu en trois jours ce qu’il avait récolté en trois mois, a affirmé M. Masse.

Il a ajouté qu’il y avait indéniablement des gens qui attendaient de pouvoir obtenir des reçus à des fins fiscales avant de faire un don.

En 2019, le montant maximum des dons à un parti politique est de 1600 $, ce qui donne droit à un crédit d’impôt de 650 $.

Le parti de M. Bernier doit commencer à signaler ses dons à Élections Canada maintenant qu’il est enregistré, mais il peut utiliser les fonds recueillis auparavant. M. Bernier a déclaré qu’il aimerait récolter 3,5 millions $ avant les élections générales de cet automne.

Au cours des trois premiers trimestres de 2018, les conservateurs ont recueilli 17 millions $, selon Élections Canada. Les libéraux ont amassé 10,3 millions $ et les néo-démocrates 3,2 millions $.

M. Bernier s’est séparé des conservateurs au terme d’une bataille très publique avec le chef Andrew Scheer sur des questions de politique incluant la gestion de l’offre et les subventions gouvernementales aux entreprises. M. Bernier avait terminé tout juste derrière M. Scheer lors de la course à la direction du parti conservateur en 2017.

Le Parti populaire du Canada présentera ses trois premiers candidats lors d’élections partielles en Colombie-Britannique, en Ontario et au Québec.

Deux candidats sont officiellement nommés, mais le troisième, dans la circonscription montréalaise d’Outremont, attend toujours la confirmation de son employeur actuel qu’il pourra prendre congé.