Antoine Atallah (à droite, aux côtés du chef intérimaire Pierre Arcand), qui dirigeait le PLQ depuis un peu plus d'un an, dit être déçu, comme plusieurs, du résultat des dernières élections.

Le président du PLQ démissionne

Le président du Parti libéral du Québec Antoine Atallah démissionne. Son leadership était contesté à l’intérieur du parti qui cherche à se reconstruire.

M. Atallah, un pharmacien de 32 ans, présidait le PLQ depuis un peu plus d’un an. Dans sa lettre de démission publiée sur Facebook, M. Atallah dit être déçu, comme plusieurs, du résultat des dernières élections. «J’assume ma part de responsabilité dans ce résultat.»

M. Atallah raconte avoir voulu insuffler du changement au sein du PLQ. «Cela, parfois, dérange. Cela, parfois, inquiète.» Dans sa lettre, il critique le fonctionnement du parti. «Soyons clair, les dernières réformes institutionnelles au sein de notre formation l’ont rendu extrêmement bureaucratique et il est très difficile pour un officier bénévole, à moins d’une détermination hors du commun, de mettre en place une vision militante et d’en assurer le suivi une fois au pouvoir.»

M. Atallah, dont la démission sera effective à partir du 8 mars, dit toujours croire en l’avenir du PLQ. «Entre le conservatisme de la Coalition avenir Québec et l’autoritarisme marxiste de Québec solidaire, il existe tout un espace de dialogue progressiste.»

Réunion mouvementée

La réunion des présidents d’associations régionales du PLQ, qui s’est tenue à Bécancour samedi dernier, a été pour le moins mouvementée. Des militants ont demandé à ce que le parti s’organise rapidement pour avoir un nouveau chef, ce qui n’était pas à l’ordre du jour. Au final, il a été décidé que le calendrier et les règles entourant la course à la chefferie seront dévoilés les 4 et 5 mai, lors du Conseil général du PLQ à Drummondville. 

Dans un communiqué, le chef intérimaire du Parti libéral, Pierre Arcand, a remercié M. Atallah d’avoir investi «temps et énergie» au PLQ. Le communiqué indique que M. Atallah quitte pour «des motifs personnels», alors qu’il n’est pas question de cela dans sa lettre de démission. M. Atallah explique plutôt avoir pris cette décision «parce que le parti a besoin d’unité dans cette période nouvelle.» Il n’a pas été possible d’obtenir une entrevue avec M. Arcand à ce sujet. 

Une rencontre du conseil exécutif du PLQ aura lieu lundi afin de voir à remplacer rapidement M. Atallah.