La première ministre Kathleen Wynne a fait l’annonce de la tenue de ce discours jeudi, soit moins d’une semaine après que les progressistes-conservateurs de la province eurent porté le populiste Doug Ford à la tête de leur formation.

Le gouvernment libéral de l’Ontario prononcera son discours du trône lundi

TORONTO - Le gouvernement libéral de l’Ontario, qui traîne de l’arrière dans les intentions de vote, prononcera lundi son discours du trône, alors que l’opposition l’accuse de vouloir faire table rase en vue des élections de juin.

La première ministre Kathleen Wynne a fait l’annonce de la tenue de ce discours jeudi, soit moins d’une semaine après que les progressistes-conservateurs de la province eurent porté le populiste Doug Ford à la tête de leur formation.

Mme Wynne a affirmé que le gouvernement présentera alors ses priorités, tandis que les citoyens font face à de l’»incertitude dans leur vie». Elle dit vouloir mettre au clair que son gouvernement prend soin d’investir dans les soins et services sur lesquels s’appuie la population.

Le gouvernement proroge donc la législature, mais aucun jour de séance ne sera perdu puisque la clôture de la session aura lieu au cours de la semaine de relâche.

La première ministre a précisé que toutes les motions et tous les projets de loi présentés avant la prorogation seront ensuite réintroduits.

Au cours des derniers jours, elle a enchaîné les annonces mettant en valeur les efforts de son gouvernement pour lutter contre les changements climatiques, investir dans le réseau de la santé et augmenter le salaire minimum de la province.

Doug Ford s’est pour sa part engagé à mettre la hache dans la hausse du salaire minimum prévue l’an prochain, de même que dans le système de plafonds et d’échanges des libéraux, qui essaient selon lui d’effacer l’ardoise de leurs 15 années au pouvoir.

La chef des néo-démocrates ontariens, Andrea Horwath, abonde dans le même sens.

«Les gens ne gobent pas la tentative désespérée de Kathleen Wynne d’attirer leur attention et de les convaincre qu’elle sera différente cette fois», a-t-elle lancé.

Le discours du trône prendra place une semaine avant le dépôt du budget 2018, qui devrait prévoir un déficit d’environ 8 milliards $ avec des dépenses accrues en santé, en garderies et en soutien aux étudiants.