Rowen Tanguay représentera le parti de Maxime Bernier dans Hull-Aylmer aux élections fédérales.

L’anglais domine chez certains candidats de Maxime Bernier

L’anglais domine dans les publications faites sur les réseaux sociaux par certains candidats de l’Outaouais du Parti populaire du Canada (PPC), fondé par l’ancien conservateur Maxime Bernier.

À un mois et demi du prochain scrutin fédéral, le PPC a déjà ses candidats dans les quatre circonscriptions de l’Outaouais. Il s’agit de Rowen Tanguay dans Hull-Aylmer, de Mario-Roberto Lam dans Gatineau, de Mario Belec dans Pontiac et de Sherwin Edwards dans Argenteuil-La-Petite-Nation.

Que ce soit sur sa page Facebook ou sur son compte Twitter, le candidat populaire Rowen Tanguay écrit presque exclusivement en anglais. Ce fut notamment le cas pour lancer une invitation pour une soirée «meet and greet» avec d’autres candidats de la région qui s’est tenue dans le quartier du Plateau, à Gatineau.

Sur Twitter, une seule des 13 publications (originales ou partagées) du candidat du PPC dans Hull-Aylmer est en français. Il y partage une pétition pour que Maxime Bernier soit invité au débat des chefs. Dans un «tweet épinglé», visible en tout temps dans le haut de son profil, M. Tanguay écrit «Why I’m running to be MP for Hull-Aylmer» («Pourquoi je me présente pour être député de Hull-Aylmer») en partageant un hyperlien menant à un site Internet qui porte son nom.

Ce site, dont le contenu est entièrement rédigé en anglais, propose notamment des textes intitulés «Uniting Everyone in a New Vision for Canada» et «Speech Transcript: The Environment and Corporate Subsidies».

Le candidat populaire dans Argenteuil—La Petite-Nation, Sherwin Edwards, propose lui aussi presque uniquement des publications ou des partages en anglais sur son compte Twitter. Lorsqu’elles sont en français, la qualité est parfois déficiente. «Votre voix est important.Aider nous amener du vrai changement au Parliament. (sic)», a-t-il par exemple écrit dimanche dernier.

Dans Pontiac, le candidat populaire Mario Belec affiche une photo de profil Facebook avec un bandeau «J’appuie Maxime Bernier». La plupart de ses publications récentes sont en français. Sur Twitter, c’est variable. On y retrouve autant une photo «In the Beauce for the [national] PPC launch» qu’une publication sur une «belle rencontre avec les autres candidats du Pontiac» dans le cadre de l’inauguration du mois de la forêt Boucher.

Mario Belec, candidat dans Pontiac pour le PPC

Le scénario est similaire pour le candidat de Maxime Bernier dans Gatineau, Mario-Robert Lam, dont les publications sur Twitter sont tantôt en français, tantôt en anglais.

***

«Montrez à votre candidat que vous avez leur dos»

Des traductions boiteuses se retrouvent sur le site Internet de l’association de la circonscription d’Argenteuil-La-Petite-Nation du Parti populaire du Canada (PPC). Dûment enregistré auprès d’Élections Canada, le site de l’association du PPC dans Argenteuil-La-Petite-Nation (ppcapn.ca) contient plusieurs passages mal traduits. Afin d’inviter les visiteurs à effectuer un don au parti, le site traduit «show your candidate that you have their back» par «montrez à votre candidat que vous avez leur dos». Pour inviter ceux qui le désirent à devenir membres, le même site souligne que «les membres du Parti populaire du Canada sont aussi inviter à participer a nos reunion d’équipe de l’Association (sic)». «Votre voix est notre future du Canada (sic)», est-il ajouté. On précise également que «votre candidat sait la valeur d’être connecté», avant d’ajouter que «c’est pourquoi ils courent pour ce poste». Les visiteurs du site peuvent également inscrire leur adresse courriel «pour recevoir les mises à jour du candidat sur la piste (sic)» («from the candidate on the trail»).

«French by Google»

Le compte Twitter de l’association de circonscription du Parti populaire du Canada dans Hull-Aylmer le dit ouvertement dans sa description, le français y est une gracieuseté de Google. Le compte @hull_eda indique – en anglais – être «la page officielle» dans l’association de circonscription du parti de Maxime Bernier dans Hull-Aylmer. «Tweets are official, French by Google», est-il ajouté pour souligner que les publications qui y sont faites sont officielles et que le français qui s’y retrouve est rédigé avec l’outil de traduction en ligne de Google. Dans les faits, ce compte Twitter publie souvent uniquement en anglais. Le plus récent message publié en français, qui date de la fin août, consiste en une traduction de «our official candidate’s twitter page has arrived» par «la page de twitter de notre candidat officiel est arrivée (sic)».