Jaspal Atwal a déclaré jeudi que depuis sa condamnation pour avoir tenté de tuer un ministre indien en 1986, il s’est efforcé de trouver des moyens de contribuer à la société canadienne.

«L’ami» de Trudeau ne serait plus terroriste

VANCOUVER — L’homme au cœur d’une controverse entourant la récente visite du premier ministre Justin Trudeau en Inde affirme qu’il a renoncé au terrorisme et ne milite plus pour le séparatisme sikh.

Jaspal Atwal a déclaré jeudi que depuis sa condamnation pour avoir tenté de tuer un ministre indien en 1986, il s’est efforcé de trouver des moyens de contribuer à la société canadienne, ce qui explique entre autres ses rencontres avec des politiciens de divers partis. M. Atwal a pris part à une réception à Mumbai, où il a notamment été photographié avec Sophie Grégoire, la femme de Justin Trudeau, causant une tourmente politique et diplomatique.