Le ministre Jean Boulet

Jeunes sans emploi: le ministre Boulet commande un portrait de la situation

TROIS-RIVIÈRES — Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS), Jean Boulet, souhaite avoir un portrait des difficultés que peuvent rencontrer les jeunes dans leur intégration et leur maintien en emploi. Le ministre s’appuiera sur ces données pour mener des actions ciblant les quelque 120 000 jeunes de 15 à 29 ans du Québec qui ne sont présentement ni en emploi ni en formation.

Le mandat de dresser ce portrait a été confié au Comité consultatif Jeunes, un regroupement de 16 organismes jeunesse nationaux financé par la Commission des partenaires du marché du travail, a appris Le Nouvelliste.

L’organisme a pour mission d’identifier les problématiques qui éloignent les jeunes du marché du travail et de proposer des actions à mettre en œuvre pour favoriser leur intégration à l’emploi. Son rapport est attendu pour le printemps 2020.

«Les jeunes sont l’un des meilleurs atouts pour contrer le phénomène de la rareté de la main-d’œuvre au Québec, indique M. Boulet. Lorsqu’ils sont prêts à intégrer le marché du travail, il est essentiel de favoriser leur intégration durable en emploi. C’est pourquoi nous nous donnons maintenant les outils pour identifier clairement les obstacles qui les concernent.»

Le ministre Boulet, qui est également député de Trois-Rivières, doit faire l’annonce de cette nouvelle mesure pour contrer la pénurie de main-d’œuvre lundi, à Chibougamau. Cette annonce s’inscrit dans le cadre de sa tournée En action pour la main-d’œuvre. Le Nord-du-Québec est la 16e région qu’il visite dans le cadre de cette tournée, lors de laquelle plus de 14 000 entreprises ont été contactées. Depuis le 4 février dernier, le ministre Boulet s’est entretenu avec les représentants de plus de 7000 d’entre elles.

Selon le MTESS, il y a présentement 114 000 postes vacants au Québec. Les jeunes devraient pouvoir combler 54 % des besoins en main-d’œuvre au cours des 10 prochaines années.