La cheffe du NPD, Andrea Horwath (centre) était de passage à Ottawa mardi pour appuyer ses candidates Manon Parrot (à gauche) et Myriam Djilane (à droite) en prévision des élections complémentaires dans Orléans et Ottawa-Vanier.
La cheffe du NPD, Andrea Horwath (centre) était de passage à Ottawa mardi pour appuyer ses candidates Manon Parrot (à gauche) et Myriam Djilane (à droite) en prévision des élections complémentaires dans Orléans et Ottawa-Vanier.

Horwath vient épauler ses candidates dans Ottawa-Vanier

Les élections complémentaires provinciales approchent dans Ottawa-Vanier et Orléans, mais les progressistes-conservateurs du premier ministre Doug Ford n’ont toujours pas annoncé qui les représentera dans ces deux circonscriptions tandis que les néo-démocrates et les libéraux ont déjà choisi leurs candidats.

Manon Parrot, une traductrice, est la plus récente candidate choisie. Elle représentera le NPD dans Orléans. Elle a remporté l’investiture par acclamation mardi soir.

Les élections complémentaires n’ont toujours pas été déclenchées par le premier ministre Ford. Elles doivent l’être au plus tard le 2 février dans Ottawa-Vanier et d’ici le 23 mars dans Orléans, selon Élections Ontario.

Au Parti progressiste-conservateur de l’Ontario, le porte-parole Marcus Mattinson a indiqué mardi que les noms des candidats aux élections complémentaires dans ces deux circonscriptions ottaviennes seront annoncés prochainement.

Le Parti libéral de l’Ontario mise sur le conseiller municipal Stephen Blais dans Orléans et sur Lucille Collard dans Ottawa-Vanier. Cette dernière s’est retirée temporairement de ses fonctions de présidente du Conseil scolaire des écoles publiques de l’Est de l’Ontario pour mener sa campagne électorale.

La cheffe du NPD et leader de l’opposition officielle à Queen’s Park, Andrea Horwath, était de passage à Ottawa mardi pour appuyer Mme Parrot et Myriam Djilane, cette dernière étant candidate du parti dans Ottawa-Vanier.

« Nous avons deux excellentes candidates ici à Ottawa pour les élections complémentaires. Le NPD est prêt pour ces élections, et nous encourageons M. Ford à les déclencher dès maintenant afin que les familles de Vanier et d’Orléans puissent avoir quelqu’un de leur côté pour se battre chaque jour pour elles », a lancé Mme Horwath alors qu’elle s’adressait à des partisans néo-démocrates dans les locaux de campagne de Mme Djilane. 

Mme Horwath a dirigé des attaques contre les libéraux, les accusant d’avoir « laissé tomber les gens pendant quinze longues années » et d’avoir tenu pour acquis les citoyens d’Orléans et d’Ottawa-Vanier, et contre le gouvernement Ford pour ses compressions.

Mme Djilane, une employée d’Air Canada, a indiqué que ses priorités dans sa campagne électorale reposent sur l’augmentation du nombre de logements abordables, la réduction des temps d’attente dans les hôpitaux et sur la dénonciation des coupes en éducation, tous des sujets qu’elle entend des citoyens lorsqu’elle fait du porte-à-porte, a-t-elle souligné.

Les priorités de Mme Parrot sont notamment le respect des services en français et la lutte pour le salaire minimum à 15 $.

« Les politiques du NPD s’alignent avec mes valeurs et je pense qu’elles s’alignent aussi avec les valeurs des gens d’Orléans. Nous avons été laissés pour compte. Nous avons eu des gouvernements libéraux et conservateurs, mais rien ne change. Je veux me battre pour faire avancer les choses pour les gens », a-t-elle précisé.

Le gouvernement Ford compte 73 députés à Queen’s Park comparativement à 40 pour le NPD et 5 pour les libéraux. Le Parti vert a un député et il y a trois indépendants.

Des élections complémentaires dans Ottawa-Vanier et Orléans sont nécessaires à la suite des départs en 2019 des députées libérales Nathalie Des Rosiers, devenue directrice au Collège Massey à Toronto, et Marie-France Lalonde, élue députée fédérale d'Orléans.