Le premier ministre ontarien Doug Ford lors de son arrivée à son point de presse, jeudi.
Le premier ministre ontarien Doug Ford lors de son arrivée à son point de presse, jeudi.

Embauche de 200 nouveaux policiers en Ontario

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Initiative de journalisme local — Le Droit
Le gouvernement de Doug Ford a annoncé, jeudi après-midi, qu’il dépensera 25 millions $ pour embaucher 200 nouveaux agents de la Police provinciale de l’Ontario (PPO).

C’est accompagné d’une brochette d’agents et de véhicules policiers placés derrière lui que le premier ministre Doug Ford en a fait l’annonce, jeudi après-midi.

« Ces nouvelles recrues protégerons les collectivités et contribueront à améliorer le bien-être des policiers de première ligne. »

En Ontario et partout en Amérique du Nord, le mouvement « Defund the police », qui demande aux gouvernements de cesser d’octroyer davantage de fonds aux services policiers, proposant plutôt de les diversifier pour améliorer les services communautaires - notamment en logement et en santé mentale -, continue de croître. 

Des dizaines de manifestations ont été organisées à travers la province au cours des dernières semaines, notamment à Ottawa et à Toronto, pour dénoncer la brutalité policière envers les Noirs. 

Néanmoins, le gouvernement Ford a plutôt décidé de défrayer encore plus de fonds pour les services policiers dans la province en embauchant 200 nouvelles recrues. 

Ces centaines d’embauches font suite aux recommandations formulées par le Comité indépendant d’examen de la Police provinciale de l’Ontario dans un rapport publié en mars.


« J’ai zéro tolérance, et je m’en fous qui vous êtes, si vous vous en prenez à notre police, je vais sortir les coups, c’est aussi simple que ça. »
Doug Ford

La solliciteure générale de l’Ontario, Sylvia Jones, a noté que le recrutement aidera à combler certaines lacunes dans des domaines importants de la sécurité des Ontariens.

« Pourquoi ne pas embaucher 200 enseignants, plutôt que 200 policiers? », a demandé un journaliste durant la conférence de presse. « Ce sont des pommes et des oranges », a répondu Doug Ford, affirmant que la province a déjà réservé des fonds, via les conseils scolaires, pour l’embauche de personnel scolaire. 

En tout, au cours des dernières semaines, le gouvernement Ford a investi 37 millions $ en fonds réservés aux services policiers de la province, entre autres en instaurant une nouvelle subvention pour l’installation de caméras de surveillance. 

Des menaces envers des manifestants autochtones

À Caledonia pour sa conférence de presse quotidienne, M. Ford a aussi été questionné à propos de manifestants autochtones qui s’opposent à un développement immobilier près de Caledonia. 

Alors que les tensions montent entre des membres de la communauté autochtone Haudenosaunee, qui empêchent actuellement la progression des travaux, la municipalité, et les agents de la PPO, le premier ministre n’y est pas allé de main morte envers les manifestants. « J’ai zéro tolérance, et je m’en fous qui vous êtes, si vous vous en prenez à notre police, je vais sortir les coups, c’est aussi simple que ça. »