La chef néo-démocrate, Andrea Horwath

Élection ontarienne: les chefs promettent la décontamination

TORONTO — La décontamination de rivières qui empoisonnent la vie d’Ojibwés du nord-ouest de l’Ontario depuis des décennies « prendra le temps qu’il faudra », a soutenu vendredi la chef libérale Kathleen Wynne, alors que sa rivale néo-démocrate faisait campagne dans la région.

En campagne à Toronto, Mme Wynne a estimé que les gouvernements ontariens successifs — qu’ils soient libéraux, néo-démocrates ou conservateurs — n’avaient jamais pu régler cette « honteuse » contamination au mercure dans le bassin versant des rivières English et Wabigoon.

Les habitants des communautés autochtones de Grassy Narrows et de Wabaseemoong sont victimes d’empoisonnements au mercure depuis qu’une papeterie de Dryden, dans les années 1960, a déversé 9000 kilos d’une substance dans les eaux de cette région. Un rapport rédigé par cinq experts concluait l’an dernier que du mercure pouvait encore s’écouler dans le réseau hydrographique. Des teneurs dangereuses en mercure sont toujours relevées dans des poissons.

Mme Wynne, dont le gouvernement libéral avait réservé 85 millions $ pour la décontamination du réseau hydrographique, a indiqué vendredi que les travaux préliminaires sont en cours, mais qu’il est impossible d’établir un échéancier.

La chef néo-démocrate, Andrea Horwath, était de passage à Grassy Narrows, vendredi. Son parti a été très critique de la gestion libérale dans ce dossier. La plateforme néo-démocrate promet de décontaminer le réseau hydrographique, sans donner plus de détails sur les moyens envisagés — ou même de préciser si ces moyens diffèrent de ceux promis par les libéraux.

Le chef des progressistes-conservateurs, Doug Ford, a indiqué dans un communiqué que son gouvernement ferait de cette décontamination une « priorité ».

M. Ford a encore dû répondre, par ailleurs, à des questions sur le candidat progressiste-conservateur qui a quitté la course mercredi et qui est soupçonné d’avoir volé au sein de son entreprise les renseignements personnels de consommateurs. Simmer Sandhu, qui était candidat dans Brampton-Est, clame son innocence. M. Ford a indiqué qu’à sa connaissance, la circonscription de Brampton-Est serait la seule visée par ce que l’entreprise a qualifié de « vol à l’interne ».

De passage à London, M. Ford a promis par ailleurs de réduire les temps d’attente dans le réseau de la santé.