Justin Trudeau a adressé son message de solidarité aux Canadiens d'origine chinoise alors que des membres de cette communauté se sont alarmés de l'augmentation de commentaires hostiles ou racistes sur les réseaux sociaux depuis le début de l'épidémie.

Coronavirus: Trudeau met en garde contre la discrimination visant la communauté chinoise

MONTRÉAL — Le premier ministre du Canada Justin Trudeau a appelé ses concitoyens à se montrer unis face à la crise du nouveau coronavirus et a mis en garde contre toute discrimination visant des membres de la communauté chinoise au Canada.

«Il n'y a pas de place dans notre pays pour la discrimination nourrie par la peur et la désinformation», a lancé M. Trudeau lors d'une réception pour le Nouvel An chinois à Scarborough dans la banlieue de Toronto.

«Je sais que ce début d'année a été dur pour beaucoup d'entre vous», inquiet pour leurs proches à l'étranger, a ajouté le premier ministre.

M. Trudeau a adressé son message de solidarité aux Canadiens d'origine chinoise alors que des membres de cette communauté se sont alarmés de l'augmentation de commentaires hostiles ou racistes sur les réseaux sociaux depuis le début de l'épidémie.

La semaine dernière, des responsables de la santé et de la communauté chinoise à Toronto ont mis en garde contre une résurgence du racisme et de la xénophobie qui s'étaient manifestés lors de l'épidémie de SRAS (Syndrome respiratoire aigu sévère) en 2003. La maladie avait fait 44 morts au Canada.

Amy Go, présidente par intérim du Conseil national sino-canadien pour la justice sociale, a déploré dans une interview à la chaîne CBC «la stigmatisation injuste» dont sont victimes les Canadiens d'origine chinoise.

Elle a salué les propos de M. Trudeau, tout en souhaitant que le gouvernement en fasse plus pour «calmer les inquiétudes» et «lutter contre le racisme».

Le Canada, qui compte une importante communauté d'origine chinoise, a pour le moment recensé quatre cas de coronavirus dans le pays.

+

LE PREMIER MINISTRE TRUDEAU SE RENDRA EN ÉTHIOPIE, AU SÉNÉGAL ET EN ALLEMAGNE 

OTTAWA - Le cabinet du premier ministre a annoncé que Justin Trudeau se rendra en Éthiopie, au Sénégal et en Allemagne à compter de la semaine prochaine.

Ce voyage s’amorcera le 6 février et sera «axé sur les opportunités et la prospérité économiques, les changements climatiques, la démocratie et l’égalité des sexes».

Selon le communiqué du cabinet, le premier ministre se rendra dans un premier temps à Addis-Ababa pour y rencontre son homologue Abiy Ahmed et la présidente Sahle-Work Zewde.

M. Trudeau y rencontrera divers leaders internationaux dans le cadre du 33e Sommet de l’Union africaine et prendra part à des activités visant au «resserrement de nos relations avec les pays africains».

Il se rendra ensuite à Dakar pour y rencontre le président du Sénégal, Macky Sall.

La troisième et dernière étape du voyage amènera M. Trudeau à Munich où il participera à la Conférence sur la sécurité. Le premier ministre doit revenir au pays le 14 février. La Presse canadienne