La députée néo-démocrate Christine Moore

CBC s’excuse auprès de la députée Christine Moore

OTTAWA — La CBC a offert ses excuses à la députée néo-démocrate Christine Moore, jeudi, pour avoir failli à respecter l’ensemble de ses standards journalistiques.

Le journaliste Neil MacDonald avait révélé dans un texte publié sur le site web du diffuseur public en mai que la députée québécoise faisait l’objet d’allégations d’inconduite sexuelle à l’endroit d’un ex-militaire. La nouvelle avait été reprise par plusieurs médias et la députée avait ensuite été suspendue de ses fonctions de porte-parole à la Chambre des communes pour son parti.

Dans une entrevue à La Presse canadienne accordée quelques jours plus tard, Mme Moore avait nié ces allégations. Elle révélait qu’elle allait poursuivre en diffamation la CBC, le National Post, le Toronto Star et Glen Kirkland, l’ex-militaire à l’origine des allégations.

La députée a ensuite été blanchie en juillet par une enquête indépendante qui avait été demandée par le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Jagmeet Singh.

Dans un communiqué, CBC reconnaît qu’elle aurait dû donner davantage de temps à Mme Moore pour répondre aux allégations d’inconduite sexuelle soulevées par son journaliste.