Plus de 100 chefs et cuisiniers ont participé aux Cuisines solidaires, avec plus de 600 tonnes de denrées alimentaires données par le secteur agricole et agroalimentaire.
Plus de 100 chefs et cuisiniers ont participé aux Cuisines solidaires, avec plus de 600 tonnes de denrées alimentaires données par le secteur agricole et agroalimentaire.

Aide fédérale: «Réhypothéquer» pour éviter le pire, selon la ministre Bibeau

«Sans nos interventions directes comme la PCU pour soutenir les gens, il aurait fallu donner combien de millions $ et de milliards $ de plus aux banques alimentaires?»

La ministre fédérale de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire est à Québec vendredi pour des annonces en aide alimentaire.

Marie-Claude Bibeau continue de croire que le gouvernement Trudeau a fait les bons choix dans sa façon d’intervenir depuis le début de la crise de la COVID-19 au Canada, il y a près de quatre mois. Cela a permis d’éviter que la crise financière devienne une crise humanitaire, selon elle.

«La Prestation canadienne d’urgence (PCU) a permis d’éviter le pire», estime la ministre, aussi députée de Compton-Stanstead, dans la région de Sherbrooke.

«C’est sûr que le fédéral a dépensé beaucoup d’argent, mais c’est mieux que de voir les gens s’endetter de façon démesurée. Le Canada reste encore en position économique avantageuse comparativement à d’autres pays du G7. Il faut réhypothéquer pour faire face à la crise, mais nos autres piliers sont solides», a-t-elle affirmé au Soleil, jeudi, au lendemain de l’annonce par son collègue des Finances d’un déficit annuel record de 343 milliards $.

2 millions de repas cuisinés

Vendredi matin, Mme Bibeau visitera le Pignon bleu, dans le quartier Saint-Sauveur. Cet organisme aide les enfants dans le besoin et est au nombre des 117 projets québécois financés par les 11,25 millions $ remis par le fédéral au Club des Petits Déjeuners, un organisme pancanadien.

En après-midi, la ministre Bibeau se rendra au Château Frontenac pour souligner les deux millions de repas cuisinés depuis le début de la pandémie par les Cuisines solidaires de la Tablée des chefs. Le fédéral y met 800 000 $ sur les 3 millions $ récoltés à cette occasion.

Le gouvernement du Québec avait annoncé une subvention de 5 millions $ sur cinq ans à la Tablée des chefs en 2018, tandis que 1,2 million $ viennent du privé.

Plus de 100 chefs et cuisiniers ont participé aux Cuisines solidaires, avec plus de 600 tonnes de denrées alimentaires données par le secteur agricole et agroalimentaire.

Les 800 000 $ du fédéral sont pigés à même un fonds d’urgence de 100 millions $ décaissés pour pallier l’insécurité alimentaire des Canadiens en temps de COVID-19. Cette aide aboutira dans 1765 projets à travers le Canada, dont 242 au Québec.

L’émotion contre les complotistes

Même avec l’aide financière directe aux citoyens livrée sous diverses formes, «la crise a quand même amplifié un besoin» du côté des banques alimentaires, constate la ministre Bibeau. «J’ai entendu que la demande avait augmenté de 50%. Mais dans les premières semaines, les organismes s’attendaient à pire», dit-elle.

Combien de temps cette aide alimentaire continuera-t-elle d’être nécessaire? «Je n’ai pas de boule de cristal pour voir l’avenir. Mais ça va dépendre de nos comportements à tous dans les prochains mois, il faut rester prudent tout en allant vers la reprise économique», prévient-elle, à propos du maintien des mesures de protection sanitaire.

Mme Bibeau trouve «vraiment dommage» le mouvement complotiste qui nie l’existence d’une réelle pandémie et qui semble prendre de l’ampleur.

«On le voit chaque fois qu’un pays vit une crise», constate celle qui vient du milieu du développement international. «Il faudrait raconter plus les histoires des gens que mettre l’accent sur les chiffres. Parler une langue que ces gens-là comprennent. En tant que gouvernement, on essaie toujours d’être le plus rigoureux possible en prenant des décisions basées sur les faits et la raison. Mais peut-être que d’y mettre plus d’émotion et de concret ferait mieux comprendre», avance la ministre Bibeau.