Le ministre des Services aux Autochtones, Seamus O’Regan

Aide aux enfants autochtones : un projet de loi sera bientôt présenté

Le gouvernement fédéral travaille «jour et nuit» pour présenter bientôt un projet de loi visant à aider les enfants autochtones, qui tiendra compte des inquiétudes des communautés des Premières Nations, a assuré le ministre des Services aux Autochtones, Seamus O’Regan.

Il serait contreproductif et «entièrement irrespectueux» de ne pas être à l’écoute des préoccupations des dirigeants autochtones, a déclaré en entrevue M. O’Regan, qui espère pouvoir présenter la pièce législative le plus rapidement possible.

Le chef de la Fédération des nations autochtones souveraines, Bobby Cameron, a publié une lettre ouverte cette semaine adressée au premier ministre Justin Trudeau, dans laquelle il s’inquiète de «l’intrusion du provincial» sur la souveraineté des Premières Nations.

«Nous ne souhaitons pas que le gouvernement fédéral mette en place un système de protection de l’enfance qui nous subordonne ou qui nous place sous une province qui ne reconnaît pas notre droit de définir notre propre politique familiale et de protéger nos enfants et nos familles», a-t-il déclaré.

Si les autorités provinciales peuvent dire aux Premières Nations comment gérer les cas de protection de l’enfance, ce serait un renouveau du colonialisme, a-t-il écrit.

En novembre, l’ancienne ministre des Services aux Autochtones, Jane Philpott, avait annoncé que le gouvernement présenterait un projet de loi visant à remédier à la détérioration du système de protection de l’enfance au Canada, qui a retiré des enfants autochtones de leurs familles pendant plus d’un siècle.

«C’est notre variante moderne de l’héritage laissé par les pensionnats autochtones», a-t-elle déclaré, jurant que les enfants ne seraient plus séparés des familles en raison de la pauvreté.

Mme Philpott a également affirmé qu’elle espérait avoir suffisamment de temps pour que le projet de loi soit adopté avant les élections fédérales d’octobre.

Lors du remaniement ministériel de janvier, elle a également laissé entendre que le projet de loi était prêt, lorsqu’elle a délégué ses responsabilités à M. O’Regan.

Depuis le remaniement, toutefois, les libéraux de Justin Trudeau ont choisi de retarder l’adoption du projet de loi, qui devait initialement être présenté d’ici la fin janvier.

Le ministre a assuré que le gouvernement avait compris que des «éléments essentiels» devaient être considérés, dans le cadre de son engagement avec les Premières Nations, les Inuits, et les Métis.

«Nous voulons toujours rester sur la bonne voie, mais nous comprenons que chaque jour compte et c’est ainsi que nous fonctionnons», a déclaré M. O’Regan vendredi.