La libérale Nathalie Des Rosiers, la transgenre néo-démocrate Lyra Evans et son interprète au débat en français organisé par l’ACFO. Le candidat conservateur était absent pour des raisons médicales.

2e débat de l'ACFO: un débat à deux, sans Conservateur

C’est vendredi soir que se déroulait le deuxième débat en langue française de l’ACFO dans la campagne électorale provinciale, pour la région d’Ottawa.

Après Orléans, jeudi, les candidats de la circonscription d’Ottawa-Vanier étaient invités à faire connaître leurs vues sur sept grandes questions. Mais comme pour jeudi, on a eu droit à un débat plutôt intime entre deux candidates, puisque Fadi Nemr du Parti progressiste-conservateur était absent pour cause de maladie.

L’actuelle députée-ministre sortante libérale Nathalie Des Rosiers faisait donc face à la néo-démocrate Lyra Evans, accompagnée d’une interprète qui répondait à la place de la candidate en lisant des réponses déjà écrites.

Armée du Salut

Les deux candidates libérale et néo-démocrate s’opposent toutes deux au déménagement des installations de l’Armée du Salut dans Vanier. Mais tandis que Mme Evans favorise le Marché By comme lieu tout indiqué pour offrir de bons services aux itinérants, Mme Des Rosiers espérait plutôt une solution qui désengorgerait la surpopulation itinérante du Marché By, tout en évitant son déplacement vers Vanier.

Immigration francophone

Autre enjeu abordé lors du débat, les deux candidates s’entendent pour dire que la coopération avec le gouvernement fédéral est cruciale dans le dossier de l’immigration francophone.

La candidate du NPD s’est engagée formellement à atteindre l’objectif de 5 % d’ici la fin 2019, ce que n’a pas osé faire Mme Des Rosiers qui espérait plutôt mieux gérer l’immigration francophone indirecte provenant du Québec.

Hôpital Montfort 

La néo-démocrate a lancé une première salve contre les Libéraux qu’elle considère comme responsables de la fermeture de l’Hôpital général de la baie Georgienne à Penetanguishene qui était désigné pour offrir des services en français. Mais elle a peu parlé du cas spécifique de l’offre de services en français à Montfort. Mme Des Rosiers a vanté l’amélioration progressive de l’offre en français dans les hôpitaux en général et souhaité un financement additionnel en ce sens.

Victimes de violence

La Libérale favorise une augmentation du financement des CALACS et du nombre de lits pour les femmes violentées. Mme Evans réclame des services en français dans tout le processus de crise, du poste de police à l‘hôpital.

Université francophone

Concernant l’université francophone ontarienne qui ouvrira ses portes en septembre 2020, il s’agit d’un acquis pour Mme Des Rosiers. Mme Evans espérait qu’elle s’établisse à Vanier même.

Éducation postsecondaire

Quant à l’éducation postsecondaire, la candidate libérale a avoué que le financement en ce sens était insuffisant et la Néo-démocrate a accusé le gouvernement Wynne d’être responsable de ce gel.

Bilinguisme officiel

Aucune des candidates n’a osé réclamer un statut officiellement bilingue pour la province.

L’ACFO fera parvenir, ce samedi, à tous les candidats de huit circonscriptions de la région, un questionnaire reprenant les grands enjeux francophones de l’heure