Le ministre D’Amour a annoncé ces fonds dans le cadre du premier Forum sur l’essor de la filière québécoise des biotechnologies marines, à Rimouski.

2,5 millions $ par année pour les biotechnologies marines

MATANE – Le ministre délégué aux Affaires maritimes, Jean D’Amour, a annoncé, mardi, un premier financement pouvant atteindre 2,5 millions $ par année sur deux ans à la filière des biotechnologies marines.

Cette somme provient du Fonds bleu, une nouvelle enveloppe de 10 millions$ servant à soutenir des initiatives qui s’inscrivent dans les objectifs de la Stratégie maritime. 

Le ministre D’Amour a fait cette annonce dans le cadre du premier Forum sur l’essor de la filière québécoise des biotechnologies marines qui s’est tenu à Rimouski. 

L’événement réunissait plus de 80 participants issus des milieux de la recherche et de l’innovation ainsi que des établissements d’enseignement et des entreprises. Il en a également profité pour dévoiler la phase 1 du premier Plan d’action de la filière des biotechnologies marines 2018-2030.

+

Mont-Joli conservera son point de service de justice

Alors qu’une incertitude planait quant à l’avenir du point de service de justice de Mont-Joli, la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, a rassuré le maire de l’endroit, Martin Soucy, lors d’une rencontre qui a eu lieu mardi en compagnie du ministre responsable du Bas-Saint-Laurent, Jean D’Amour. 

Le district judiciaire de Rimouski continuera à maintenir ses services à Mont-Joli. Quelque 600 dossiers sont traités annuellement et une centaine de séances se tiennent au point de service de justice de Mont-Joli, qui utilise la salle du conseil municipal de l’hôtel de ville de l’endroit. 

Des négociations sont en cours entre la Ville de Mont-Joli et la Société québécoise des infrastructures pour déterminer les améliorations qui pourraient être apportées au lieu afin d’augmenter la qualité des services judiciaires.

+

Palais de justice de Rimouski : les travaux de reconstruction vont bon train

Les travaux d’agrandissement et de reconstruction du palais de justice de Rimouski respectent l’échéancier établi. C’est ce qu’est venue constater la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, lors d’une visite du vaste chantier effectuée mardi, en compagnie du ministre responsable du Bas-Saint-Laurent, Jean D’Amour. 

Les travaux, évalués à 68,23 millions $, consistent à répondre aux besoins accrus d’espace. L’établissement sera aussi pourvu d’équipements modernes. 

«En construisant un palais de justice à la fine pointe de la technologie, dans le respect des normes environnementales, nous offrons aux citoyens du district judiciaire de Rimouski un système de justice plus efficace, plus accessible et mieux axé sur leurs besoins», a déclaré la ministre Vallée. L’ancienne prison, construite dans les années 1850, sera intégrée au nouvel immeuble.