Le chef du PQ, Pierre Karl Péladeau

PKP confie ses actions de Québecor à un mandataire

Le chef péquiste Pierre Karl Péladeau a annoncé jeudi qu'il avait confié son bloc de contrôle du conglomérat Québecor à une société mandataire administrée par l'ancien pdg du Mouvement Desjardins Claude Béland.
Sur sa page Facebook, M. Péladeau a écrit que l'entrée en vigueur de ce mandat sans droit de regard demeurait toutefois conditionnelle à l'approbation des autorités fédérales des télécommunications.
Les actifs seront confiés à Société Placements St-Jérôme qui, en plus de M. Béland, sera administrée par André P. Brosseau, un ancien directeur général de la Banque CIBC, et un avocat, James A. Woods.
Le chef péquiste a aussi annoncé la signature d'une déclaration sur l'honneur stipulant qu'il n'interviendrait pas dans les choix éditoriaux effectués par les directions de l'information des différents médias qui sont la propriété de Québecor.
Ce document sera acheminé au commissaire à l'éthique et à la déontologie, a indiqué M. Péladeau.
Devant les craintes de conflit d'intérêts en raison de l'ampleur de ses actifs dans le secteur des médias et des télécommunications, M. Péladeau s'était engagé à confier ses actions à une tierce partie et à faire une déclaration dans laquelle il s'engagerait à continuer à respecter l'indépendance des médias de Québecor.
Les adversaires du chef péquiste ont jugé que ces dispositions seraient insuffisantes. Le premier ministre Philippe Couillard a enjoint M. Péladeau a choisir entre la politique et l'entreprise familiale, tandis que le chef caquiste François Legault a estimé que le péquiste devait vendre ses actions.