Pauline Marois avait été évacuée de la scène le soir de sa victoire.

5 ans depuis l'attentat au Metropolis: Pauline Marois se souvient

Le 4 septembre 2012, plus de 70 ans après l'obtention au Québec du droit de vote des femmes, les Québécois ont élu une première femme à la tête de la province. Ce qui devait être un «moment de joie et de plaisir» pour Pauline Marois lui a alors été dérobé, quand un attentat politique la visant a fait un mort et un blessé grave. «Ce n'est pas eux qu'on voulait attaquer. C'était moi. C'était moi, la cible.»