Un nombre croissant de décès chez les piétons a poussé d’autres législateurs dans le monde à adopter des lois ciblant la distraction des marcheurs.

Un député ontarien veut interdire aux piétons de texter en traversant la rue

Un député ontarien déposera un soi-disant « projet de loi zombie » qui ciblerait la distraction chez les piétons.

Le libéral Yvan Baker précise que la loi imposerait des amendes à quiconque est pris à utiliser son téléphone mobile ou tout autre appareil électronique pendant qu’il traverse une rue.

M. Baker estime que si son projet de loi est adopté, il améliorera la sécurité routière en encourageant les piétons à ranger leurs appareils électroniques, sans quoi ils s’exposeraient à une amende allant de 50 $ pour une première offense à 125 $ pour une troisième.

Les seules exceptions seront l’utilisation d’un téléphone pour communiquer avec les services d’urgence ou pour terminer un appel déjà commencé avant de traverser la rue.

M. Baker souligne également que les municipalités à travers l’Ontario auront la possibilité de ne pas faire appliquer la loi.

Un nombre croissant de décès chez les piétons a poussé d’autres législateurs dans le monde à adopter des lois ciblant la distraction des marcheurs.

Plus tôt ce mois-ci, Honolulu, à Hawaï, est devenue la première ville américaine à interdire aux piétons de traverser la rue en textant ou en utilisant un appareil numérique.