Queen's Park espère générer 9 milliards $ avec la vente de 60% des actions d'Hydro One.

Nouveau pas vers la vente partielle d'Hydro One

Le gouvernement libéral ontarien a franchi une nouvelle étape vers la vente de la société d'État Hydro One, en déposant un prospectus pour l'émission publique d'actions.
Un prospectus préliminaire a été rempli à la Commission des valeurs mobilières de l'Ontario et à ses équivalents à travers le pays, offrant un portrait détaillé de la compagnie, de ses activités et de ses actifs de 22,6 milliards $.
Queen's Park espère générer 9 milliards $ avec la vente de 60% des actions d'Hydro One. La société d'État est actuellement propriétaire du réseau de transport d'électricité de la province et agit comme distributeur local d'électricité pour 1,4 million de clients, principalement dans le nord de l'Ontario et dans des secteurs ruraux.
La première ministre Kathleen Wynne soutient que son gouvernement a besoin de ces fonds pour financer un programme ambitieux de 130 milliards $ sur 10 ans pour le transport en commun et les infrastructures de la province.
Les partis d'opposition se sont déjà prononcés contre la privatisation d'Hydro One et ont prévenu que les tarifs d'électricité risquent d'être propulsés encore plus haut.
Les huit officiers indépendants de la législature ontarienne - dont le vérificateur général et l'ombudsman - ont tous condamné la vente d'Hydro One, avertissant que la compagnie disparaîtra du radar public.
Mme Wynne argue qu'en conservant 40% d'Hydro One et en limitant les acheteurs à acquérir un maximum de 10% des actions, la province gardera le contrôle de la compagnie et de son conseil d'administration.