Le centre de détention d'Ottawa-Carleton.

L'Ontario s'entend avec ses employés des services correctionnels

Le gouvernement de l'Ontario a annoncé en être venu à une entente avec les employés des services correctionnels de la province, samedi matin.
C'est donc dire que Queen's Park évite une grève dans les prisons ontariennes, grève qui devait être déclenchée dès minuit dimanche.
Dans un communiqué de presse conjoint, le ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels, Yasir Naqvi, et la présidente du Conseil du Trésor, Deb Matthews, soutiennent être heureux de cette entente «conforme au plan financier établi dans le Budget 2015».
L'entente collective doit toujours être ratifiée par les employés syndiqués des services correctionnels. La proposition qui sera soumise aux travailleurs demeure toutefois incomplète puisque certaines questions d'ordre financières sont entre les mains d'un arbitre.
D'ailleurs, l'entente prévoit des dispositions pour faciliter les prochaines négociations avec les employés des services correctionnels afin de privilégier le recours à l'arbitrage comme moyen de régler les différends, plutôt que la grève.
Le président du syndicat des employés des services correctionnels, Warren Thomas, affirme de son côté que le recours à l'arbitrage était un pas important pour ses membres. Il lance par le fait même un avertissement que beaucoup de travail reste à faire.
«Il s'agit d'une première étape pour stabiliser notre système correctionnel en crise, mais ça ne doit pas être la dernière. [...] Nous avons un manque sévère de main-d'oeuvre. La violence continue d'escalader. Nous voulons faire partie d'un dialogue constructif avec ce gouvernement pour faciliter la sortie de crise et assurer la sécurité du public, des travailleurs et des prisonniers»
Dans leur communiqué, les ministres Naqvi et Matthews ont exprimé l'intention de poursuivre le travail avec les employés des services correctionnels de la province afin d'améliorer le système pénal, ainsi que la sécurité du personnel et des détenus.